20 janvier 2019
Soleil FM

1er novembre 2018 : le jubilé de diamant de l’armée guinéenne célébré dans la morosité !

Guinée politique Infos

1er novembre 1958, 1er novembre 2018, cela fait 60 ans depuis la création de l’armée guinéenne. Contrairement aux années antérieures, cette fois, la fête de l’armée n’a pas connue d’engouement dans les garnisons militaires de Conakry, notamment au Camp Alpha Yaya Diallo et celui de Samory Touré. À la place des défilés, on s’est contenté d’offrir des banquets dans les Messes des officiers. Les responsables du corps armé guinéen justifient cette morosité de la fête par le décès de l’épouse du Chef d’état-major général  de l’armée.

Au Camp Almamy Samory Touré, en dehors du rassemblement ordinaire et un match de Gala qui a opposé les vétérans aux jeunes soldats, cette journée de fête n’a connue aucune autre activité. Mais dans la Messe des officiers, Colonel Mamadou Djoulde Camara, Chef de Corps par intérim du bureau du quartier général s’est adressé à ses troupes en ces termes:   « aujourd’hui, nous célébrons l’an 60 de la création de l’armée guinéenne. Cela ne peut se faire sans parler des figures de Guinéennes mais aussi africaines, nos devanciers qui se sont battus Corps et âme pour que la Guinée retrouve sa liberté. En parlant de la fête de la création de l’armée Guinéenne, on est tenu de parler des figures de la création de cette armée qui sont des anciens combattants qui se sont sacrifiés et donnant leurs corps et âme pour créer cet embryon. Si aujourd’hui l’armée Guinéenne est ce qu’elle est, il a fallu la contribution de ces hommes. C’est le moment pour  leur rendre un hommage et dire bonne fête à ceux qui vivent encore et ceux qui ne sont pas parmi nous, nous prions pour le repos de leurs âmes ».

Le Chef de Corps par intérim du BQG a également rendu le même hommage au président de la République pour des réformes qu’il a engrangées au niveau des forces de défense et de la sécurité, avant de dire que l’armée célèbre cette fête avec le cœur serré et de tristesse suite au décès de l’épouse du général Namory Traoré, Chef d’état-major de l’armée Guinéenne.

Au Camp Alpha Yaya Diallo, cette célébration a été marquée par un petit rassemblement des troupes dans le bataillon spécial du corps armée. Au cours de ce rassemblement, Colonel Mamadou Touré, commandant du BASP a indiqué que cette fête coïncide au décès de l’épouse du chef d’état-major, général de l’armée, général Namory Traoré. A cause de ce décès, la fête ne connaîtra pas l’engouement qui l’a toujours caractérisée dans les garnisons militaires.  Il a néanmoins dans une adresse rappelé à ses troupes le rôle républicain des forces armées  depuis sa création en 1958 jusqu’à nos jours et les différents fronts de libération des pays frères du continent tel que le Mali où se trouve actuellement des contingents Guinéens au compte de la MINUSMA pour combattre les groupes terroristes à Kidal au Nord du pays. Colonel Mamadou Touré a aussi rendu un vibrant hommage à ses devanciers et aux soldats, sous-officiers et officiers qui ont perdu la vie dans les fronts et les militaires retraités.

La cérémonie a pris fin au camp Alpha yaya Diallo par l’inauguration de la nouvelle station d’essence et un bâtiment de cinq salles au groupe artillerie par le ministre d’État à la défense, Docteur Mohamed Diané.

 

Aboubacar Soumah

Articles Similaires

N’Zérékoré: des enseignants en colère devant la DPE

tsegbaya

Hausse du prix du carburant : les forces sociales ne marcheront plus sur Conakry la semaine prochaine

tsegbaya

Financement libyen: le fils de Kadhafi accuse encore Nicolas Sarkozy

tsegbaya

Mamou : élèves et enseignants ont boudés les classes ce lundi

tsegbaya

Sékou Koundouno des FSG : « nous sommes des rangers préparés et formés à se battre… »

tsegbaya

Travaux publics : le ministre Moustapha Naité compte construire deux grands échangeurs au Kilomètre 36 et à Kagbelen

tsegbaya