Soleil FM

21 septembre : journée mondiale de la paix

Cultures Infos

L’humanité célèbre ce vendredi 21 septembre la journée internationale de la paix. Cette journée est observée dans de nombreux pays depuis sa création en 1981. « Le droit à la paix 70 ans après l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme », tel est le thème retenu pour cette année. En Guinée, le pays célèbre cette journée à un moment crucial de son existence et de son devenir.

Installer la paix ne signifie pas seulement déposer les armes. La paix véritable passe en effet par la défense des droits de la personne pour toutes et par tous. C’est pourquoi la Journée internationale de la paix est placée cette année sous le thème : « Le droit à la paix 70 ans après l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme ».

L’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré que cette journée serait consacrée au renforcement de l’idéal de paix, tant au sein des pays et des peuples qu’entre eux.

Par ailleurs, la culture de la paix est une culture du dialogue et de la prévention et, dans ce contexte, le rôle des Nations-Unies n’a jamais été aussi crucial. Le Programme de développement durable à l’horizon 2030 affirme qu’« il ne peut y avoir de développement durable sans paix ni de paix sans développement durable ». Le même esprit anime les résolutions relatives à la « pérennisation de la paix », adoptées par le Conseil de sécurité et l’Assemblée générale en 2016.

Le Secrétaire général des Nation- Unies, Antonio Guteress dans son message a fait remarquer que cette journée symbolise notre aspiration commune à mettre fin aux conflits sous toutes leurs formes et à protéger les droits des personnes. Chaque 21 septembre, l’ONU appelle à un cessez-le-feu mondial de 24 heures, dans l’espoir que nous connaîtrons un jour, dans un avenir proche, un monde sans violence.

En Guinée, le pays célèbre cette journée à un moment crucial de son existence et de son devenir. L’injustice, la corruption, l’ethnocentrisme, la pauvreté et la misère sont des défis considérables qui font peser des menaces réelles sur la paix dans les États et entre les États comme le nôtre.

Il y a soixante-dix ans, en effet, en 1948, l’Assemblée générale des Nations-Unies proclamait la Déclaration universelle des droits de l’homme. Cette Déclaration universelle des droits de l’homme n’était pas fortuite. Elle s’appuyait sur la charte des Nations-Unies adoptée en 1945.

 

Soleil FM

 

Articles Similaires

Le Bloc Libéral de Faya Millimono condamne les tueries à Conakry

tsegbaya

L’Assomption ou la levée de la vierge Marie au ciel

tsegbaya

Mateus Magala, nommé au poste de vice-président des Ressources humaines et des services institutionnels de la BAD

tsegbaya