17 juillet 2019
Soleil FM

Entrepreneuriat : les femmes guinéens ont compris ses bienfaits

Guinée économie Infos

La formation des femmes leaders sur l’entrepreneuriat et le développement personnel a pris fin ce vendredi à Conakry. Cette formation initiée par la structure Barouca Communication a regroupé plusieurs femmes entrepreneures, étudiantes et collégiennes dans l’enceinte de la direction nationale des petites et moyennes entreprises à Simbaya dans la commune de Ratoma.

Cette initiative est appréciée par Docteur Makalé Traoré, cheffe d’entreprise, présidente du réseau des  femmes parlementaire de Guinée. Elle estime que le mois de mars marque l’engagement des femmes entrepreneures et pour cela, un fonds est mis en place pour soutenir les femmes et filles qui veulent entreprendre. « Ce mois de mars m’a donné l’occasion de voir l’engagement des jeunes filles de Guinée. Je vois qu’elles veulent vraiment évoluer, donc nous sommes à leur disposition et nous souhaiterons que le nouveau  fonds mis en place pour entrepreneuriat qu’elles puissent en profiter. L’indépendance est la meilleure garantie de la liberté, dans la vie ce n’est pas parce qu’il y’a des problèmes qu’il faut s’arrêter. On doit être le réseau pilier et ne jamais casser ».   

Pour cette autre  femme entrepreneure, les jeunes filles doivent oser. Nana Kourouma coiffeuse pense qu’on peut entreprendre avec zéro franc et réussir. « Essayez d’entreprendre. Ne vous dites pas qu’on a rien ou qu’on n’est issu d’une famille pauvre. Taper à des portes pour des soutiens. On n’a pas besoin de millions pour atteindre ses objectifs. Il faut juste avoir ton objectif en tête et il faut être stratégique. »

A la fin de cette formation, Marceline Fassou Loua, Mariam Bah, Maîmouna Bella Diallo ont exprimé leurs sentiments de satisfaction..

Marceline Fassou Loi, « cette formation m’a vraiment ému, parce que j’ai compris des choses que j’ignorais et qui feront de moi ce que je souhaite ».

 Mariam Bah, « cette formation m’a fait comprendre beaucoup de choses et j’ai compris comment se passent les parcours, ce n’est pas facile. Ces dames entrepreneures m’ont encouragé de plus. Je pense que je peux faire mieux à l’avenir. »  

Maîmouna Bella Diallo : « c’est une bonne initiative et en plus, j’avais une idée en tête donc cette formation me permettra  de réaliser et  aller vers les bailleurs ».

 

BINTOU DOUMBOUYA

Articles Similaires

AGEPI : un congrès annoncé le 20 mars prochain pour éjecter Iboune Conté

tsegbaya

L’association Humanitaire Française Espoir d’Afrique vole au secours des enfants

tsegbaya

Le mouvement « Wonaa  Kéri » demande à Alpha Condé de quitter le pouvoir en 2020

tsegbaya

Compteurs post-payés ou le moyen pour l’EDG d’arnaquer ses clients !

tsegbaya

Papa Khadidja sur le désenchantement politique au Togo

tsegbaya

28 mai : Journée d’action pour la santé des femmes / le cas guinéen est préoccupant 

tsegbaya