Soleil FM
Guinée politique Infos

Guinée : la Commission de Suivi du Code de bonne conduite des partis politique s’inquiète de la situation sociologique du pays

La Commission de Suivi du Code de bonne conduite des partis politique s’inquiète de la situation sociologique du pays. Elle l’a fait savoir ce mercredi 3 mars 2019 lors d’une rencontre avec des journalistes à la maison de la presse. Cette commission s’est également prononcée sur la prorogation du mandat des députés et a exprimé sa solidarité aux victimes des opérations de déguerpissement.

Tous les partis politiques signataires du code de consolidation de la paix et du renforcement de la quiétude sociale en novembre 2018, sont dans cette commission. Selon le porte-parole de cette commission, la mauvaise gestion des élections provoque souvent des violences. Ce qui du coup détruit le tissu social. « La Commission de Suivi du Code de bonne conduite est un organe de veille entre les partis politiques. Ce code est un test d’engagement moral. En l’adoptant, les partis se sont engagés à tout mettre en œuvre pour créer et maintenir un environnement de paix dans le cadre de l’organisation des élections afin de favoriser l’unité nationale », explique  Mamadou Fofana.

Le directoire de la commission accuse la CENI du retard de la  publication des résultats de l’audit du fichier de 2018. Il demande à toutes les couches impliquées dans l’organisation des prochaines échéances législatives et présidentielles de veiller au respect du code électoral. « A l’Assemblée nationale et au MATD de procéder à la reforme des lois électorales ce, au regard des anomalies, ambiguïtés et limites constatées dans l’application du code électoral actuel, aux partis politiques et aux listes indépendantes »

Le conférencier demande aux partis politiques de veiller au respect du code électoral avant, pendant et après des élections pour la préservation de la paix. « Nous ne sommes pas des gendarmes pour mettre une autre pression. Mais on rappelle à l’ordre et on leur dit vous avez signé ces tests moraux et d’engagements sans pression, donc vous êtes contraint de les respecter ».

 

Avant de tenir une autre élection, la commission demande à la CENI et au Ministère de l’Administration du Territoire et de la décentralisation de procéder à l’installation des conseils de quartier et districts.

 

SAMUEL DUOLAMOU

Related posts

An 35 de la mort de feu Ahmed Sékou Touré: le PDG-RDA se souvient encore du père de l’indépendance guinéenne

tsegbaya

Maison centrale de Conakry : le ministre de la justice déplore les conditions de vie des prisonniers

tsegbaya

Muhammadu Buhari réélu président du Nigeria

tsegbaya