18 janvier 2020
Soleil FM

2e journée des manifestations illimitées du FNDC : constat sur le terrain

Guinée politique Infos

Après une journée de lundi 13 janvier paralysée et mouvementée par endroits, un calme relatif est revenu ce mardi 14 janvier dans la capitale Conakry. Tout de même, il faut faire cas des échauffourées qui ont éclaté entre manifestants et forces de l’ordre dans la matinée au quartier Cosa. Sur l’autoroute, la circulation était quasi normale et les citoyens vaquaient à leurs activités quotidiennes.

Les jours se succèdent mais ne se ressemblent pas. C’est autant dire que contrairement à la veille, cette deuxième journée de la marche quotidienne appelée par le FNDC n’a pas été suffisamment observée par les citoyens. De la Tannerie à Madina en passant par l’aéroport, les uns et les autres s’affairaient à leurs occupations habituelles. Au marché Madina, les marchands ambulants et autres étalagistes étaient tous concentrés sur leurs articles à écouler. A cela, il faut ajouter que les boutiques et magasins étaient ouverts.

Contrairement à l’autoroute, sur l’axe Leprince, précisément à Cosa où un jeune élève a trouvé la mort ce lundi en marge de la manifestation dite de résistance, la tension était palpable. Il s’agissait là, de jeunes manifestants qui échangeaient des jets pierres contre gaz lacrymogènes, c’était aux environs de dix-heures et demi. Une scène qui ressemblait à une véritable provocation des manifestants qui regardaient avec dédain les forces de l’ordre. Sur les bitumes, on constatait des barricades composées de cailloux et morceaux de bois. Dans cette zone, aucun commerce n’était ouvert. Sauf en face du PA, où quelques femmes vendeuses tenaient leur marché sous la surveillance des forces de sécurité. Pendant que nous étions sur les lieux, un renfort de policiers est venu disperser des groupuscules de manifestants qui bloquaient l’axe Cosa-Petit Simbaya-Nongo à la hauteur de l’intersection communément appelé ‘’Plaque Cellcom’’. Au moment où nous quittions à 11 heures très exactement, la circulation reprenait vie petit à petit.

 

SAMUEL DEMBA DUOLAMOU

 

Articles Similaires

Fête du 08 mars: la ministre de l’Action sociale annonce les couleurs

tsegbaya

Des féticheurs du gouvernement plus payés que les ministres de la République !

tsegbaya

26 septembre : Journée Européenne des Langues

tsegbaya

Viol à Conakry : les fillettes pré-pubères payent les frais de la pédophilie

tsegbaya

Moustapha Naité: ‘’En 7 ans nous avons plus qu’en cinquante ans dans les TP’’

tsegbaya

Guinée/Page noire : L’ancien Premier Ministre Eugène Camara a été inhumé ce vendredi

tsegbaya
%d blogueurs aiment cette page :