21 mai 2019
Soleil FM

3 octobre en Guinée : une rentrée scolaire sans élèves dans les écoles

Guinée société Infos

Prévue pour ce mercredi 03 octobre 2018, la rentrée scolaire n’a pas connu d’engouement. Sur le terrain, les encadreurs et enseignants ont répondu présent avec une absence notoire des élèves, surtout au niveau des écoles  publiques. 

Ce 3 octobre est la rentrée scolaire sur toute l’étendue du territoire guinéen. A Kaloum, c’est seulement dans les institutions privées qu’on pouvait rencontrer des élèves. Une situation qui inquiète Mahamadou Diallo,   proviseur du lycée 2 octobre de Kaloum. Pour Madame Soropogui Thérèse Togba, principale du collège Sultan Hadja Mariama Traoré, les parents doivent encourager leurs enfants à reprendre les cours dès l’ouverture des classes.

Dans cette commune, contrairement aux écoliers du public, plusieurs du privé ont suivi les cours.

 

A Matoto, une délégation du cabinet du ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation était sur le terrain pour s’enquérir des réalités de la rentrée. Mamady Sidibé, inspecteur général adjoint chargé de l’enseignement secondaire est chef de mission. « Nous sommes au niveau du collège Yaguine et Fodé ou les chantiers sont en cours. Premier constat, la DCE en relation avec les directions d’écoles avaient des dispositions sur le plan administratif pour rendre possible le démarrage des cours à ce jour. Deuxième constat, nous avons trouvé le personnel enseignant dans les écoles, le troisième constat, les partenaires y sont présents c’est à dire les APEA et le dernier constat est l’absence des élèves  ».

Après avoir fait le tour de certaines écoles publique qui sont en chantier dans cette commune, la délégation du cabinet du ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation s’est réjouie de cet acte posé par le gouvernement même si ces travaux ne sont pas terminés. « Si le gouvernement a pris les dispositions nécessaires pour engager les travaux de rénovation, il faut saluer  cela. Il est évident qu’à cette allure, les cours n’allaient pas démarrer aujourd’hui.»

Au-delà des écoles publiques, les élèves du privé ont eux aussi boudé les salles de classes. L’administrateur général du groupe scolaire Aboubacar TITI Camara dit ne pas être surpris de l’absence des élèves. Mohamed « Sécré » Camara affirme : « nous nous sommes déjà habitués à ça. C’est pourquoi on n’est pas surpris. Chaque année, si l’ouverture ne tombe  pas sur un lundi, forcément les élèves ne viennent pas »

 

A l’intérieur du pays, la rentrée des classes n’a pas eu lieu à Kindia. Les enseignants et les élèves ont brillé par leur absence. C’est un constat de notre correspondant Siba Toupouvogui

 

Par ailleurs à Kankan, les portes et fenêtres des écoles publiques et privées ont été effectivement ouvertes ce mercredi 3 octobre. Mais le constat révèle que c’est seulement des encadreurs et enseignants qui ont répondu. Aucun élève n’était visible, nous dit Fatoumata DIAWARA, correspondante de Soleil FM.

 

A en croire Foromo Lamah, notre correspondant en Guinée forestière, mot d’ordre de grève illimitée lancé ce mercredi, 03 octobre 2018 par le SLECG est largement suivi dans la commune urbaine de N’Zérékoré.  les classes ouvertes,  seuls les responsables et certains enseignants étaient présents dans certaines écoles. Et dans la plupart des écoles visitées, les enseignants et élèves  ont boudé les classes.

 

KABA KOUYATE

Articles Similaires

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro démissionne de son poste de président de l’Assemblée nationale (discours)

tsegbaya

Sean Spicer Talks About That BBC Interview: ‘Extreme’ and ‘Outlandish’

admin

Football : l’Ivoirien Yaya Touré se retourne à nouveau à l’Olympiakos

tsegbaya

La mauvaise haleine : source de stigmatisation dans la société

tsegbaya

Justice : Boubacar Diallo ‘’Grenade’’ va devoir en attendre en prison jusqu’au 04 mars

tsegbaya

Compte-rendu du conseil des ministres du 12 juillet 2018

tsegbaya