Partager
Les utilisateurs des vêtements de la friperie sont-ils exposés aux maladies?

Les utilisateurs des vêtements de la friperie sont-ils exposés aux maladies?

La Friperie, c’est l’appellation que l’on donne aux objets et habits ayant déjà servi. Ils sont importés de l’occident pour l’Afrique.  Certains  l’utilisent à cause du bas prix sur le marché, d’autres pour la rareté de ces objets. La question que l’on se pose est de savoir si  ces vêtements surtout les dessous sont purifiés avant importation ?

Au grand marché de Madina, femmes et hommes sont vendeurs de friperie pour subvenir aux besoins. Les uns vendent des vêtements, jouets et chaussures, d’autres des sous-vêtements.  Mohamed Sacko, diplômé sans emploi est vendeur de friperie à Madina; rencontré, voici ce qu’il nous confie: « on ne sait quel genre de produit ils mettent dessus, mais ce qui est sûr, il y a des produits sur tous les habits importés. Ils mettent ces produits pour plusieurs raisons, par exemple éviter les infections et éviter que les habits se gâtent.  Il faut préciser que ces vêtement ont été utilisés par des personnes et l’on ne sait qui exactement. Donc pour des raisons  sanitaires, il faut laver très bien et désinfecter surtout les dessous »,  explique-t-il.

Le constat révèle que plusieurs personnes  tous  âges confondus  utilisent les vêtements de la friperie. Fatoumata Bangoura utilisatrice, n’utilise que les vêtements et sous-vêtements friperie. Selon elle, après achat, elle désinfecte ses dessous avec de l’eau bien chaude, de l’eau de javel et d’autres désinfectants. Pour ne pas subir des infections comme une de ses amies qui selon elle d’ailleurs a beaucoup dépenser pour des soins.

 

Il faut donc dire que malgré les multiples produits utilisés sur ces vêtements, il est indispensable que les utilisateurs fassent  quelques soins avant usage car  ça y va  dans leur santé; comme pour dire que la confiance n’exclut pas le contrôle

 

AISSATA CAMARA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laissez un commentaire