Partager
Ministère de la santé : le ministre Abdourahamane Diallo à la clôture du projet SIAPS/Guinée : « la gestion du paludisme est sous contrôle »

Ministère de la santé : le ministre Abdourahamane Diallo à la clôture du projet SIAPS/Guinée : « la gestion du paludisme est sous contrôle »

Conakry, le 20 Septembre 2017 – Le ministre de la Santé, Docteur Abdourahamane Diallo a présidé ce mardi 20 septembre 2017 la cérémonie de clôture du projet SIAPS/Guinée. Un projet de contribution du gouvernement Américain financé par USAID  pour le renforcement du système pharmaceutique en Guinée.

Débuté en Octobre 2012 pour être bouclé en 2016, le projet SIAPS/GUINEE, dont l’objectif est d’assurer la disponibilité et l’accessibilité des produits pharmaceutiques de qualité pour satisfaire les besoins des populations,  a officiellement pris fin ce mercredi 20 septembre 2017, après une année de prolongation.

 

La cérémonie de clôture a connu la participation d’éminentes personnalités du monde de la santé ainsi que des partenaires évoluant dans ce secteur. Après six années de loyaux services dans le cadre de la mise en œuvre du projet SIAPS/GUINÉE,  la Directrice dudit projet Docteur Marie Paul  a expliqué la philosophie par laquelle elles ont réussi à travailler. Pour elle,  les principes d’intervention, les résultats clés, les contraintes, les leçons apprises, la transition, et les besoins d’assistances techniques ont été les points nodaux de ce projet.  Avant de terminer, elle a signifié que la fin du projet SIAPS/GUINÉE ne signifie pas la fin de l’appui du Gouvernement Américain au secteur pharmaceutique guinéen.

 

Ensuite, la directrice mission USAID/GUNEE, Mme Barbara Pyceschon, a remercié tous les partenaires qui ont contribué à la réalisation de ce projet qui a duré pendant 6 ans, et qui a accompagné le ministère de la santé dans sa lutte contre le paludisme. Le projet SIAPS a appuyé  le programme national de lutte contre le palu, la gestion de l’espace nécessaire ou diagnostique et  au traitement du paludisme. Ce travail a été bouclé avec la mise en place d’un système d’information épidémiologique et logistique qui permet aujourd’hui d’avoir des données chiffrées sur le paludisme qui n’existait pas en 2011. Elle a encore souligné que ce projet a permis au renforcement de capacité des ressources humaines et techniques.

 

Par ailleurs, le ministre de la santé, Dr Abdourahamane Diallo a félicité et remercié tous les partenaires, au nom du Président de la République, Professeur Alpha Condé, pour les résultats obtenus à travers ce projet. Le SIAPS (Système for Improved Access to Pharmaceuticals and Service), agence d’exécution de l’USAID/PMI, dans son appui initial au Programme National de Lutte contre le Paludisme. Un programme qui, dit-il, a contribué à développer plusieurs autres initiatives dont :

–          Le renforcement de la Gouvernance Pharmaceutique par la production et la révision de documents stratégiques, l’acquisition d’un logiciel pour la PCG avec possibilité d’interconnexion pour la gestion de l’information ;

 

–          Le renforcement de la chaine d’approvisionnement intégrée de produits de santé à travers le développement d’un manuel de procédure, sa dissémination et de la formation du personnel de santé à l’utilisation de ce manuel ;

 

–          Le lancement de l’adaptation du logiciel open source ELMIS pour la gestion de la chaine d’approvisionnement intégrée ;

 

–          La mise en place d’une Unité de Gestion des produits de santé ;

 

–          Un appui particulier à la lutte contre le paludisme en assurant la disponibilité d’intrants essentiels ;

 

–          Le renforcement de la capacité individuelle et institutionnelle à tous les niveaux de la pyramide sanitaire : formation continue des agents de santé, enquête pour vérification de la disponibilité e l’utilisation des intrants antipaludiques ;

 

Ainsi donc, le ministre a rappelé que grâce à ce projet, nous pouvons dire sans se tromper que la gestion du paludisme est sous contrôle avec la mise à la disposition des intrants, la traçabilité et la remontée des informations. Poursuivant, il a réaffirmé sa volonté politique sans faille et l’engagement exprimé par le Professeur Alpha Condé et de son Gouvernement à tout mettre en œuvre pour accélérer l’accessibilité et la disponibilité des médicaments à des coûts abordables à nos populations.

 

Pour finir, le ministre a exprimé une fois de plus sa profonde gratitude et ses sincères remerciements à l’ensemble du personnel du projet SIAPS et particulièrement à Madame Marie Paule Fargier par sa constance dans la mise en œuvre effective du projet.

 

 

La Cellule de Communication du Gouvernement

 

Laissez un commentaire