Partager
MAMOU: Un chauffeur de taxi moto assassiné

MAMOU: Un chauffeur de taxi moto assassiné

La ville de Mamou s’est réveillée aujourd’hui avec la triste nouvelle de l’assassinat d’une jeune chauffeur de taxi-moto. Cet acte ignoble a eu lieu dans la nuit du lundi 16 au  mardi 17 octobre.

Le corps du jeune El Hadj Mamadou BARRY  a été déposé vers 1 heure aux urgences de l’hôpital de Mamou. Sa moto a été emportée et lui-même tué à la sortie de la ville au quartier Madina scierie.

Les ‘’collègues’’ du jeune homme assassiné ont déclenché un mouvement de protestation dans  toute la ville contre cet état de fait dès que la nouvelle a été reçu  ce qui a engendré une paralysie des activités dans la ville depuis ce matin. Le slogan « sécurité zéro, BAC 16 zéro » était scandé par les chauffeurs appuyé du bruit de leurs klaxons pour manifester leur mécontentement suite à   l’assassinat de leur collègue.

Un jeune manifestant déclare que : « Par ce mouvement, nous voulons fustiger devant l’opinion nationale et internationale, la situation  d’insécurité dans laquelle nous vivons. Ici à Mamou, il y a plusieurs unités de sécurité, mais nous sommes toujours victimes d’attaques. Malgré la présence de la brigade anti criminalité (BAC 16), les citoyens sont victimes de braquages ».

Les forces de sécurité étaient absentes sur les lieux jusqu’à la mise en ligne  et les manifestants, ces jeunes chauffeurs de taxi-moto  poursuivent leur mouvement sans obstacles.

Les deux bureaux du syndicat des taxis-moto (CNTG et USTG), à travers un communiqué radiodiffusé, ont appelé tous les conducteurs de taxi-moto à rester  chez eux à la maison pour 48 heures.

Les briseurs de grève sont ramenés à l’ordre par leurs ‘’collègues ‘’ chauffeurs.

La victime est un étudiant passant pour la 2ème année mine à l’université Barack Obama de Conakry.  El Hadj Mamadou Barry  profitait des vacances pour se faire un peu d’argent par cette activité de  mototaxi pour préparer la réouverture des classes.

Source / GuinéeNews

Paix à l’âme du défunt et beaucoup de courage à sa famille.

L.H

Laissez un commentaire