Partager
Rencontre des femmes parlementaires de Guinée avec la première dame

Rencontre des femmes parlementaires de Guinée avec la première dame

Au terme de sa caravane de Conakry, le forum des femmes parlementaires de Guinée a rencontré ce jeudi la première Dame de la République. La rencontre s’est tenue à son domicile privé situé au quartier Landréah. Cette rencontre avait pour objectif, obtenir l’appui de celle-ci dans le cadre de leur combat pour plus de femmes au niveau des postes de prise de décision.

Elles étaient nombreuses, ces femmes qui ont effectué le déplacement ce vendredi au domicile de la première Dame. Issues du parlement et de la société civile, elles ont exprimé l’importance des femmes dans le développement d’une nation. Dans son intervention, la présidente du forum Honorable Hadja Fatoumata Binta DIALLO a déploré la faible participation de la gent féminine guinéenne au niveau des postes stratégiques: <<Notre présence massive ici montre la prise de conscience collective du rôle que peuvent jouer les femmes aussi  dans la construction de notre nation guinéenne. Le feu président Ahmed Sekou TOURE concevait déjà l’émancipation de la femme notamment la présence effective des femmes dans les organes de prise de décision. En effet, les statistiques nous montrent que les femmes sont loin du compte. Au niveau de l’assemblée nationale sur 114 députés 25 femmes, au gouvernement sur 37 ministres 5 femmes>>.

En réponse, la première Dame s’est réjouie d’abord des efforts déjà fournis par les femmes guinéennes en général. Hadja Djènè Kaba les a ensuite appelé à se battre davantage afin d’atteindre la parité absolue : « Merci d’être le flambeau des femmes guinéennes. Pour vous répondre, le Président Alpha CONDE a dit que le pouvoir ne se donne pas, il s’arrache. Je fais confiance à la femme guinéenne depuis l’aube de la constitution de notre pays, vous êtes sur la bonne voie. La parité, les Nations-Unies parlent de 30 %. Faisons en sorte qu’on atteigne les 30% afin que d’ici quelque temps, atteindre la parité absolue».

Dans le même ordre, elle a exhorté le gouvernement guinéen à appuyer ses ressortissants évoluant au sein des institutions internationales : «Je pense aussi aux institutions à l’international, la Guinée est très mal représentée. Il faudrait que le gouvernement appuie aussi ses ressortissants à l’étranger. Quand on veut intégrer des organisations, il est très difficile d’avoir l’appui du gouvernement guinéen».

Cette rencontre a rassuré l’ensemble des membres du FOFPAG, à cause du fait que la première dame s’est autoproclamée membre du dit forum.

 

Laissez un commentaire