Partager
UFDG : les 10 ans de Cellou Dalein à la tête du parti

UFDG : les 10 ans de Cellou Dalein à la tête du parti

A l’image des autres partis politiques tels que l’UFR et le RPG Arc-en-ciel, l’Union des forces Démocratiques de Guinée (UFDG) a pour sa part organisé le samedi 11 novembre 2017, les festivités marquant les 10 ans de l’arrivée de Cellou Dalein Diallo à la tête dudit parti. A cette rencontre, le président Cellou Dalein Diallo a vanté les mérites de leur parti.

Plusieurs hauts cadres de l’UFDG ont pris part à cette cérémonie, notamment les représentants de 55 fédérations de l’intérieur du pays, celles du Sénégal, de l’Angola et des Etats Unis, y compris celles des 5 communes de la capitale Conakry.

Après cette présentation, l’honneur est revenu à Mamadou Ciré Diallo de s’exprimer au nom des jeunes de l’Axe sur leur motivation à soutenir Cellou Dalein Diallo : « les jeunes sont plus engagés à continuer le combat du côté de Cellou Dalein Diallo pour honorer la mémoire de plus de 80 d’entre eux qui ont été assassinés lors des différentes manifestations à Conakry ».

Devant ses militants, le président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo a demandé aux militants d’observer une minute de silence à la mémoire de feu Bâ Mamadou qui lui avait demandé de le remplacer à la tête de l’UFDG, et à feu El hadj Mouctar Koura Baldé, mais aussi à feu honorable Aboubacar Somparé, ancien président de l’Assemblée nationale.

Après cet exercice, le chef de file de l’opposition est revenu sur les violences dont les journalistes sont victimes : « le gouvernement du président Alpha Condé tente de décourager les journalistes pour préparer le coup d’Etat constitutionnel auquel il pense par rapport au 3ème mandat. Mais nous espérons que cela ne fera pas reculer les hommes de médias ».

A cette rencontre, il n’a pas manqué de rappeler aux responsables du parti à la base, la nécessité de gagner le maximum de communes et de districts pendant les élections locales du mois de février prochain.

Pour le porter à la tête de la Guinée, Cellou a lancé ce message aux militants : « Vous avez dit que Cellou Dalein Diallo sera à Sékhoutouréya en 2020 ? Alors, vous devez commencer et montrer cet engagement en faisant en sorte que lors des élections locales prochaines, l’UFDG gagne partout. C’est possible aujourd’hui. Il ne s’agit pas de dire qu’en 2020, on sera à Sékhoutouréya. La première étape la plus importante, ce sont les élections locales. Il faut que vous vous mobilisiez pour qu’on gagne les quartiers, les districts et les communes. La corruption et la fraude seront là ; mais, il faut qu’on montre qu’on n’acceptera plus la fraude. Si vous voulez porter Cellou à la présidence en 2020, il faut commencer dès maintenant à gagner les quartiers et les communes ».

Il a par ailleurs insisté que l’UFDG n’acceptera plus les fraudes dans les élections en Guinée : « Je pense qu’on a donné suffisamment la preuve de notre attachement à la paix, à l’unité de la nation. On a renoncé à nos droits pour que la Guinée vive en paix. Il faut que les fraudeurs se disent qu’on ne peut plus accepter les fraudes et qu’ils se préparent. Nous n’accepterons plus les fraudes électorales ».

Selon Cellou Dalein Diallo, il n’y a plus de vengeance avec l’UFDG, « C’est vrai, nous avons subi beaucoup de violences, de préjudices, beaucoup de morts, des boutiques et magasins de nos sympathisants vandalisés ; mais, à l’UFDG, il n’y a pas de vengeance. Nous voulons être la force qui va rassembler, réconcilier les Guinéens pour qu’on vive dans un pays uni où les droits de chacun sont respectés. »

Avant de terminer, il a rappelé ceci : « Nous considérons que ce sont des faits de l’histoire, mais, il faut que nous lisions les pages sombres de notre histoire pour faire face à l’avenir et promouvoir le développement ».

Alpha Camara

Laissez un commentaire