Partager
Etats-Unis : deux hommes amis depuis soixante ans découvrent qu’ils sont demi-frères

Etats-Unis : deux hommes amis depuis soixante ans découvrent qu’ils sont demi-frères

McFarlane et Alan Robinson, deux Américains amis depuis soixante ans ont découvert qu’ils étaient demi-frères, raconte la chaîne hawaienne KHON 2 (en anglais), dimanche 24 décembre. Ils ont annoncé la nouvelle à leurs familles avant le réveillon de Noël.

Amis depuis le collège, les deux hommes âgés de 72 ans se sont rencontrés à l’école primaire. Alan Robinson est adopté et Walter McFarlane n’a jamais connu son père. L’année dernière, Walter a effectué des recherches sur ses ancêtres pour en savoir plus sur ses origines, mais c’est finalement un test ADN qui lui a permis de découvrir qu’il avait le même chromosome X, et donc la même mère, qu’un certain “Robi737”.

Après quelques recherches, l’Américain s’est aperçu qu’il s’agissait ni plus ni moins que de son ami de toujours, Alain Robinson, précise CNN (en anglais). “Je le savais lorsqu’on a comparé nos avant-bras poilus !”, a plaisanté Walter. “C’est vrai, comment a-t-on pu être amis pendant soixante ans sans se rendre compte que nous étions liés ?”, a rajouté Alan.

 

Walter McFarlane est né en 1943 à Honolulu, ville alors dévastée par la seconde guerre mondiale. Pour des raisons inconnues, la mère de Walter a décidé de faire adopter son fils par ses propres parents. “C’était une époque un peu folle, nous n’avons aucune idée de ce qui a pu mener à cette décision”, a déclaré Cindy McFarlane, la fille de Walter. “Nous la respectons  profondément et nous sommes certains que ses décisions et actions ont été prises pour le mieux.”

Quinze mois après la naissance de Walter, Alan Robinson naît sur l’île et est placé à l’adoption. Il n’a jamais connu son père ni sa mère. Les deux garçons se rencontrent alors au collège et entament une longue amitié. Ils jouent au football ensemble et s’affrontent régulièrement au crib, un jeu de cartes. Adultes, ils envoient leurs enfants dans la même école et passent leurs vacances ensemble. “J’ai grandi en appelant Alan, ‘Oncle Alan'”, explique Flores McFarlane, une autre fille de Walter.

L’année dernière, à la suite de demandes pressantes de la part de ses filles, Walter McFarlane, envoie des extraits de son ADN à deux laboratoires dans l’espoir de connaître son père biologique. “Les résultats donnaient quelques 800 liens possibles avec d’autres personnes”, explique Walter. Le lien le plus fort est établi avec un “Robi737”, “J’ai d’abord pensé que le lien était avec le père, mais en regardant le chromosome X, j’ai remarqué qu’il était aussi identique. Je suis tombée des nues en réalisant qu’ils avaient la même mère !”, raconte Flores, la fille de Walter.

Aujourd’hui, les deux hommes sont toujours à la recherche de leur père biologique et prévoient de nombreux projets ensemble. “Cette histoire est incroyable, mais quand on y pense, c’est aussi triste. Si nous avions su que nous étions frères plus tôt, nous aurions pu faire affronter les hauts et les bas de la vie ensemble”, explique Walter.

 

Source: francetvinfo

Laissez un commentaire