Partager
Grève des enseignants: le SLECG, dépassé par la position d’Aboubacar Soumah

Grève des enseignants: le SLECG, dépassé par la position d’Aboubacar Soumah

« Communication sur la crise dans le secteur de l’éducation depuis 12 novembre 2017 », thème central de la conférence de presse de ce mardi des cadres  du ministère de l’éducation et de l’alphabétisation. La rencontre a connu la présence de quelques cadres du dit département dans la maison commune des journalistes sise à Coléah.

Selon Sény Sylla, conseiller chargé des questions pédagogiques au ministère de l’alphabétisation, l’Etat avait bel et bien respecté le chronogramme des négociations entamées en février 2017.  Il a donné les chiffres de ses négociations qui ont regroupé outre le gouvernement, les syndicats et les organisations patronales. « Le protocole d’accord tripartite a été signé le 09 octobre. Entre autres, il a été retenu d’échelonner le payement des 4O% du relèvement du point d’indice pour les enseignants et les agents de santé 10% en février   2018, 10% en octobre 2018, 10% en février 2019 et 10% en octobre 2019 ».

Dans sa communication, Sény Sylla souligne que le chef de son département a rencontré le syndicaliste Aboubacar Soumah. Une rencontre qui a eu lieu le 10 novembre dernier avant le déclenchement de la grève au même mois. « Cette rencontre a eu lieu au mois de novembre en présence des membres de son cabinet. Malgré toute l’explication donnée à l’équipe de Soumah à partir de nos lois et règlements et la promesse faite en la circonstance, la grève a été déclenchée le 13 novembre et a perturbé les cours surtout à Conakry et sa périphérie ».

Pour l’heure, aucune disposition n’est encore prise par le département pour anéantir la grève du SELCG prévue au mois de février prochain. Par ailleurs, le ministère de l’éducation et de l’alphabétisation promet à tous les enseignants que le gouvernement respectera ses engagements. Que chaque enseignant fasse preuve de bonne citoyenneté dans le cadre de la formation des enfants.

KABA KOUYATE

Laissez un commentaire