Partager
La police sauve Cellou Dalein des griffes de jeunes en colère

La police sauve Cellou Dalein des griffes de jeunes en colère

Ce jeudi 8 février, des citoyens remontés contre le président de l’UFDG ont tenté de s’infiltrer dans son domicile privé à Dixinn en vue de s’attaquer à lui. Ceci intervient après que Cellou Dalein Diallo ait attiré l’attention des guinéens et la communauté internationale sur les élections communales du 4 février dernier, la veille.

Il dit avoir constaté certaines anomalies dans des circonscriptions notamment à Dubreka, Kindia, Manéah, Dixinn et Matam. Cellou Dalein Diallo a affirmé ceci : « Pendant que le peuple attend la publication des  résultats issus de ce vote dans plusieurs circonscriptions, les CACV procèdent à l’annulation, à la substitution dans des bureaux de vote favorables à l’opposition, ce qui va entraîner  inévitablement des résultats différents de ce qui va sortir des urnes. Peuple de Guinée, tu connais mon attachement à la paix et à l’unité nationale, mais ma patience à des limites  et je ne saurai davantage continuer à cautionner ces mascarades électorales. C’est pourquoi je dis haut et fort que l’UFDG n’acceptera pas les résultats truqués. »

Dans sa déclaration, le président de l’UFDG a déclaré que ses militants et sympathisants de Lynsan sont victimes de violence pendant qu’ils étaient entrain de manifester leur joie : « Après le dépouillement, lorsqu’ils se sont rendu compte que les citoyens de Lynsan ont voté massivement pour l’UFDG, les militants du RPG ont organisé une vendetta contre les militants et cadres de l’UFDG. Les boutiques ont été vandalisées en pleine nuit, les domiciles ont été attaqués et pillés, et lorsqu’ils ont fait appel aux forces de l’ordre  pour maintenir l’ordre, ils n’ont arrêté  que les cadres de l’UFDG qui sont aujourd’hui tous incarcérés à Kindia », a expliqué le chef de file de l’opposition.

Pour mettre fin à ce qu’il appelle injustice, il précise qu’une marche pacifique devrait être organisée ce jeudi 08 février. C’est justement cette dernière nouvelle qui aurait fait déborder le vase et aurait incité des citoyens qui ont décidé de s’attaquer à Monsieur Diallo. Ils estiment qu’il est à la base des violences que connait le pays en cette période post-électorale.

L’opposant a été épargné de justesse à l’impact de la colère de ces jeunes non identifiés, grâce à l’intervention de la police nationale. On parle de douze (12) blessés lorsque les agents essayaient de repousser ces manifestants.

Selon un militant de l’UFDG, il nous confie sous anonymat que Aboubacar Soumah, auparavant de ce parti parti politique mais qui a enfin basculé vers le pouvoir est sûrement l’initiateur de ce soulèvement.

Thérèsa Maria Ségbaya

Laissez un commentaire