Partager
journée mondiale des droits des consommateurs: à quand la fin des produits périmés sur le marché?

journée mondiale des droits des consommateurs: à quand la fin des produits périmés sur le marché?

La Guinée a célébré en différé ce mercredi la journée mondiale des droits des consommateurs. ‘’ Place et enjeux dans le processus du développement’’ est le thème retenu pour cette année. Cette initiative de l’Union des Consommateurs de Guinée vise à faire le diagnostic et les perspectives de l’insécurité alimentaire en Guinée. C’est la salle du 28 Septembre du palais du peuple qui a servit de cadre.  

Pour cette première célébration de la journée des consommateurs, plusieurs thématiques étaient  inscrites à l’ordre du jour. Ce sont : le consommateur face à la politique énergétique, la téléphonie, le droit à l’information du consommateur, ou encore la lutte contre les médicaments de la rue.

Ousmane KEÏTA le  président de ladite organisation déclare : « Journée mondiale des droits des consommateurs qui est une journée dédiée aux consommateurs en tout cas à leurs droits et qui se célèbre à travers le monde tous les 15 mars. Il y a les bons produits et les produits qui sont moins bons et les produits périmés dans nos marchés et dans les super-marchés. Il y a beaucoup de produits périmés dans les circulations mais il faut savoir qu’aujourd’hui on compte trouver des solutions ».                                           

Justement, quelle solution faut-il appliquer pour une bonne réglementation de ce phénomène ?  A cela, Boubacar BAH Ministre des petites et moyennes entreprises répond : « C’est vrai que les gens ne sont pas très informés, nous sommes en phase de vulgarisation de ces normes pour que les entreprises d’abord en prennent  connaissance; qu’elles essaient  de s’en approprier. Nous avons donné des délais moratoires pour que chacun puisse voir dans quelle mesure ils peuvent respecter ces normes et au terme de ce délai moratoire, nous ferons des contrôles au niveau des unités industrielles pour nous assurer que maintenant les normes universelles sont respectées pour l’ensemble des produits qui sont fabriqués  en République de Guinée ou qui sont importés ».               

Présent à la rencontre, Damantang Albert Camara le porte-parole du gouvernement a fustigé l’absence de certaines entreprises à la célébration de cette journée il précise : « La culture du client est plus forte que les lois, les entreprises peuvent ne pas avoir peur de la loi de la sanction des impôts du code du commerce mais elles ont une peur bleue de la satisfaction du client ». 

 

A partir de cette table ronde, l’union des consommateurs de Guinée compte trouver des solutions idoines à ces problèmes.

 

Jeannette Nestor LAMAH

Laissez un commentaire