Partager
Santé : OCASS vise un monde ou l’accès aux soins est universel

Santé : OCASS vise un monde ou l’accès aux soins est universel

Tenue d’un atelier de ré-planification des activités de l’observatoire communautaire sur l’accès au service de sante OCASS. Ce dispositif de veille citoyen vise à renforcer l’efficacité de la mise en œuvre des programmes de soin mondial dans trois pays à savoir le Burkina-Faso, la Guinée et le Niger. La rencontre s’est tenue dans un complexe hôtelier de la place en présence de quelques membres de la COFEL, de médecin sans frontière, de la société civile et de l’URTELGUI.

L’observatoire communautaire sur l’accès au service de santé OCASS vise un monde ou l’accès aux soins est universel et s’inscrit dans la logique du respect des droits humains avec des systèmes de santé à la hauteur des enjeux et des défis sanitaires. Simon Kaboré, le directeur exécutif du réseau accès au médicament essentiel précise: « Nous, nous avons estimé que l’observatoire ne devrait pas être l’apanage d’une seule organisation, d’un seul partenaire et ce serait bon qu’au niveau national de la Guinée et que tous les intervenants dans le domaine de la santé sache ce que c’est que l’observatoire et que chacun essaye de voir comment il contribue avec sa pierre à construire ce dispositif ».

La Guinée qui était exclue de ce projet et cela suite à la mauvaise gestion de la première équipe, est de retour. Pour marquer la confiance de ses paires, la directrice exécutive de la coalition des femmes leaders de Guinée compte relever le défi. « Les échecs des autres doivent nous servir de tremplin pour aller vers de grand défis à relever. Donc, c’est de nous mettre au travail, cela afin de répondre aux aspirations du projet et nous aligner sur le Niger et le Burkina-Faso qui sont les deux autres pays bénéficiaires du projet » dixit Fatoumata Balde.

Pour atteindre cet objectif, la directrice exécutive de COFEL compte sur la synergie des différents acteurs. « Quand vous voulez tout faire tout seul, vous échouerez. C’est pourquoi aujourd’hui, vous avez vu une plateforme multi acteur ici qui regroupe toutes les sensibilités afin de mettre en commun les efforts pour parvenir à un résultat. Donc l’outil, c’est la qualité de management qui est déterminant dans ce genre de projet ».

De 2015 à 2018, 400 séances de sensibilisation ont été réalisées et ont permis de toucher 9074 patients et accompagnants dans les centres de santé. Les femmes représentent la plus importante couche avec 65.3% des personnes touchées.

 

KABA KOUYATE

Laissez un commentaire