Partager
Abattage de panthère à Dabola : Un haut gradé et deux braconniers condamnés

Abattage de panthère à Dabola : Un haut gradé et deux braconniers condamnés

La justice de paix de Dabola a rendu public le mardi 29 mai 2018 sa décision dans l’affaire Ministère Public contre commandant Sékou Dario Camara du Corps des Conservateurs de la Nature, Fodé Kallo et Sadigou Fofana tous chasseurs,  poursuivis pour abattage de panthère, espèce animale intégralement protégée par le code de faune guinéen  mais aussi par la Convention de Washington. Reconnus coupables des faits mis à leur charge, les deux chasseurs écopent d’une condamnation à un an de prison  ferme et un mandant d’arrêt décerné contre eux et le  commandant  à 3 mois avec sursis.

L’affaire remonte en mars et avril 2018 où deux chasseurs ont abattu une panthère dans la sous préfecture de Konindou, préfecture de Dabola. Une espèce animale classée comme intégralement protégée par le code de faune guinéen mais aussi par la CITES (Convention internationale sur le commerce des espèces de faune et de la flore menacées d’extinction) connue sous le nom de la Convention de Washington. Selon nos informations, la panthère est en voie de disparition en Guinée et dans le monde compte tenue de la menace qui pèse sur elle.

 

Pour rappel, lors de la précédente audience, les deux chasseurs ont été extirpés  des mains des gardes pénitentiaires au moment de leur transfert à la prison civile. Après plusieurs renvois des audiences pour des fins de recherches qui sont resté vaines, les prévenus sont toujours en cavale.

 

Malgré les attentes du Ministère en charge de l’Environnement et celui de GALF pour aboutir à une décision forte qui serait d’ailleurs dissuasive dans cet important dossier largement suivi par la communauté internationale, le juge audiencier à été indigent dans sa prise de décision vis à vis du  Commandant étant conservateur de la nature en infligeant une peine assorti de sursis. Le palais de justice de Dabola a reconnu coupables les trois personnes notamment Sékou Dario Camara, Fodé Kallo et Sadigou Fofana dans les liens de la culpabilité. Ainsi, les nommés Fodé Kallo et Sadigou Fofana chasseurs de profession ayant abattu la panthère ont été condamné à un an d’emprisonnement ferme et 70.000 GNF d’amende avec un mandat d’arrêt décerné contre eux. Quant au  commandant Sékou Dario Camara, conservateur de la nature en service à Dabola, il écope de 3 mois de prison avec sursis et une amende de 40.000 GNF. Au titre des dommages et intérêts au compte du Ministère de l’Environnement constitué partie civile, le juge condamne solidairement les trois au paiement de 30.000.000 GNF et ordonne la restitution de la peau de panthère et du fusil au dit Ministère.

 

Une décision critiquée par l’avocat de la partie civile qui avait d’ailleurs qualifié le travail du parquet de légèreté  puisque celui-ci avait promis contre vents et marées de ramener les deux chasseurs en cavale, illégalement soustraits des mains des pénitenciers de Dabola par une bande de chasseurs venus de Kouroussa, Faranah et Dabola centre. Cet incident s’est passé lors de la première audience et depuis, personne n’a osé aller chercher les fugitifs dont on connait bel et bien leur lieu de résidence. Selon les indiscrétions il semblerait que ces fugitifs sont  à leur domicile à Konindou et aucun mandat d’amener n’a été décerné contre eux.

 

Pour mémoire, la Guinée a été sanctionnée par la CITES en mars 2013 et présentée comme une plaque tournante de la criminalité faunique en Afrique de l’ouest. Des efforts sont entrain d’être consentis par l’ensemble des acteurs impliqués pour espérer éventuellement la levée de la sanction. Sauf que, des faibles décisions de justice sur des délits fauniques  continueraient à enfoncer le clou aux yeux de la communauté internationale.

 

A rappeler que le  commerce illégal d’espèces sauvages est un crime organisé transnational. Il occupe le 4 ème rang du commerce illicite dans le monde, amassant des bénéfices d’environ 20 milliards de dollars chaque année.

Golota Raphaël LAMAH

 

Laissez un commentaire