Partager
Paul Moussa et Sékou Camara limogés : « S’il y’a des malversations, c’est logique que les auteurs soient révoqués de leurs fonctions et poursuivis », dixit un cadre de l’UFR

Paul Moussa et Sékou Camara limogés : « S’il y’a des malversations, c’est logique que les auteurs soient révoqués de leurs fonctions et poursuivis », dixit un cadre de l’UFR

L’Union des Forces Républicaines réagit à la révocation de Paul Moussa Diawara et de Sékou Camara. Le parti salue la décision du premier ministre. Il l’a fait savoir ce samedi 09 juin au cours de son assemblée générale ordinaire tenue à Matam.

Parlant du limogeage de Paul Moussa Diawara et de Sékou Camara, respectivement directeurs généraux de l’Office guinéen de publicité (OGP) et de l’office guinéen des chargeurs (OGC) pour malversation financière. A l’UFR, le parti salue cette décision : « c’est ce à quoi on s’attendait, le premier ministre, son rôle c’est de faire en sorte que les biens du pays soient sauvegardés », a d’abord réagit le vice-président, honorable Ibrahima Bangoura.

Si cette malversation est avérée, il est tout à fait normal selon notre interlocuteur de révoquer les cadres concernés et de les poursuivre : « S’il y’a des malversations qui sont avérées et qui ont été révélées à la suite d’un audit, il est tout à fait logique que le premier ministre demande à ce que les auteurs soient révoqués de leur fonction et poursuivis », a-t-il déclaré.

Dans un décret lu sur les ondes des médias d’État jeudi dernier, Paul Moussa Diawara et de Sékou Camara, sur proposition du premier ministre, chef du gouvernement, ont été limogés pour malversations financières. L’agent judiciaire de l’Etat a été instruit de procéder à la poursuite judiciaire des hauts cadres concernés.

Tomou Traoré

Laissez un commentaire