10 décembre 2019
Soleil FM

49ème anniversaire de l’agression impérialo-portugaise en Guinée !

Guinée politique Infos

Le Parti Démocratique de Guinée et Rassemblement Démocratique Africain a commémoré ce jeudi 21 novembre 2019, le 49ème anniversaire de l’agression impérialo-portugaise en  Guinée. A travers une conférence de presse, le PDG-RDA de feu Sékou Touré déplore le fait que la date du 22 novembre soit passée sous silence. Devant les médias à son siège de Donka, dans la commune de Dixinn, le parti de la Révolution a invité le peuple de Guinée et surtout la jeunesse à s’approprier son histoire.

22 novembre 1970 – 22 novembre 2019, voilà 49 ans jour pour que la Guinée subissait une agression armée perpétrée par  des troupes impérialo-portugaises. Ces atrocités auraient fait 350 morts selon la Guinée ; contre plus de 500 d’après le Portugal. Une véritable guerre de chiffres. Pourquoi l’impérialisme colonial en voulait-il au pays de feu Ahmed Sékou Touré ? Le camarade Oyé Béavogui, secrétaire général par intérim du PDG-RDA répond : « L’objectif principal, c’était comment liquider le gouvernement de Sékou Touré et évincer le gouvernement légitime. Donc aujourd’hui, ce qui est entrain de se passer au Mali comme en Libye, c’est ce qu’ils avaient envisagé en 1970 ».

Ces troupes impérialo-portugaises étaient composées de la France, de l’Allemagne avec tête de pont le Portugal. Mais fort malheureusement pour ces agresseurs, ils étaient en face d’un Etat uni, capable de défendre sa patrie se vante El Hadj Momo Bangoura, président d’honneur du parti. « Le gouvernement guinéen avait en effet distribué des armes de guerre à la population de Conakry et les régions voisines. C’est ainsi avec l’armée populaire, l’ennemi a été écrasé le même jour », dira-t-il.

Cette date historique selon le parti unique, devrait être célébrée le 22 novembre de chaque année par la République de Guinée. Mais depuis la mort du camarade Sékou Touré le 26 mars 1984, le peuple tend à l’oublier, déplore notre interlocuteur. « C’est très regrettable que la journée du 22 novembre que nous connaissons tous, qui avait été reconnue comme journée de la souveraineté ne soit pas célébrée aujourd’hui. Alors que cette date n’est pas seulement pour le PDG-RDA ».

 

Si bon nombre de Guinéens pensent que le PDG-RDA a disparu de la chaîne politique, le parti invite d’ailleurs ses militants à se faire enrôler. Car, il compte bien se tailler la part du lion lors des prochaines législatives.

 

SAMUEL DEMBA DUOLAMOU

 

 

 

Articles Similaires

Les dreadlocks : savez-vous qu’ils cachent des mystères ?

tsegbaya

Des adolescents en quête d’argent, s’exposent à la maladie dans les dépotoirs

tsegbaya

Échec des négociations entre SLECG et gouvernement: Aboubacar Soumah appelle à une marche ce jeudi

tsegbaya

TPI de Dixinn : le procès de ‘’Grenade’’ renvoyé au 18 février prochain…

tsegbaya

Célébration de la journée internationale de la jeune fille: le Réseau National de lutte conte le mariage d’enfant se fait entendre !

tsegbaya

Ne dit-on pas qu’après la fête, il y a la défaite !

tsegbaya
%d blogueurs aiment cette page :