20 avril 2019
Soleil FM

50 ans du Fespaco, festival vitrine pour le cinéma africain

Cultures Infos

Le Fespaco, plus grande manifestation cinématographique africaine, célèbre cette année son cinquantenaire. Avec pour thème « Mémoire et avenir du cinéma africain », le festival burkinabè veut établir un trait d’union entre passé et avenir.

Samedi 23 février s’est ouvert à Ouagadougou, au Burkina Faso, la 26e édition du plus grand festival de cinéma africain, le Fespaco. Cette année, la rencontre, qui a lieu tous les deux ans, devrait réunir près de 100 000 spectateurs.

« Cinéastes d’Afrique, nous vous aimons », a lancé Yacouba Traoré, le président du comité d’organisation du Festival panafricain de cinéma et de télévision de Ouagadougou, devant quelques milliers de spectateurs.

Cette manifestation culturelle, la plus grande d’Afrique, fête cette année ses 50 ans. « C’est une chose extraordinaire de voir le Fespaco souffler sa cinquantième bougie », a déclaré lors de la cérémonie d’ouverture, celle qui fut la première présidente du comité d’organisation du Festival en 1969. L’ancienne ministre de la Culture du Burkina Faso (de 1987 à 1991), Alimata Salembéré est arrivée au côté du président burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré.

Pour l’occasion, le directeur général, Aridouma Soma, a exprimé vouloir mieux « implanter » le Festival et « repositionner le Fespaco pour les cinquante prochaines années ».

« Mémoire et avenir du cinéma africain »

Vingt longs métrages de fiction sont en lice pour décrocher l’Étalon d’or, la Palme d’or africaine. Mais ce sont au total 165 films de seize pays africains qui vont concourir pendant les huit jours du Festival, du 23 février au 2 mars, dans les différentes sections, courts métrages, documentaires, séries télé, films d’animation, ou encore films d’écoles africaines de cinéma. L’édition de cette année a pour thème « Mémoire et avenir du cinéma africain ».

 

SOURCE : FRANCE24

Articles Similaires

La vaccination : un droit pour les enfants

tsegbaya

Education : des cadres de DPE et IRE suspendus de leurs fonctions (copie)

tsegbaya

Paul Put accusé d’avoir mis enceinte une jeune guinéenne de 20 ans (Aminata.com)

tsegbaya

Kérouané : trois frères meurent consécutivement en l’espace d’une heure

tsegbaya

Dabola : un présumé trafiquant de peau de panthère mis aux arrêts et placé sous mandat de dépôt !

tsegbaya

Insalubrité : les jeunes de Yimbaya très en colère !

tsegbaya