17 juillet 2019
Soleil FM

Alerte ! Des tuyaux de la SEG à Matoto risquent d’exploser

Guinée société Infos

Le phénomène de l’incinération des ordures dans les différentes localités de la capitale prend de l’ampleur. A Matoto Kondébounyi par exemple, des citoyens déposent et brûlent leurs ordures sur les tuyaux de la Société des Eaux de Guinée SEG. Ce qui comporte de graves conséquences comme l’explosion des tuyaux et le gaspillage d’eau, dans un pays où la population peine à trouver régulièrement cette denrée de grande nécessité.

L’incinération des ordures sur les tuyaux de la Société des Eaux de Guinée SEG à Matoto est un problème qui inquiète plusieurs personnes, comme Amadou Baillo Baldé, ce citoyen. Pour lui, cela peut provoquer d’énormes  dégâts. « Si ce tuyau arrive à péter un jour suite à cette incinération d’ordures, ça provoquera un dégât énorme. Ceux qui viennent jeter les ordures, ce sont eux qui mettent le feu et ça fatigue non seulement les riverains, mais aussi le tuyau », confie-t-il à Soleil FM.

Marie Catherine Millimono est élève.  Elle évoque les causes de ce phénomène et demande à l’Etat de sensibiliser la population sur cet état de fait. «  Moi, je n’apprécie pas l’acte de ces gens, parce qu’on sait que l’odeur et la fumée que dégagent ces ordures causent des maladies et la pollution de l’environnement. Donc je demande à l’Etat de  sensibiliser les citoyens afin qu’ils arrêtent de jeter les ordures ici ».

 M’Ganana Sylla est aussi habitante de Matoto Kondébounyi. Elle exhorte les autorités du pays à venir à l’aide, afin de trouver un dépotoir pour les habitants de cette localité. « Aidez nous vraiment. On souffre énormément avec ces ordures qui sont incinérés à longueur de journée, pire sur ce tuyau de la SEG. Ce tuyau est d’une grande importance, alors que l’Etat agisse en nous octroyant un dépotoir ».  

Hormis l’incinération des ordures sur les tuyaux de la SEG, il y’a aussi le problème de branchement clandestin cautionné par les agents de zones de la SEG, qui s’en font plein la poche. Une situation qui met en retard le développement tant recherché.

 

BINTOU DOUMBOUYA

 

Articles Similaires

Alexandre Benalla, les mystères d’une ascension

tsegbaya

Rapport RSF : « Le nouvel ordre mondial des médias selon la Chine »

tsegbaya

UK growth figures raise chance of rate rise

admin

C-Ronaldo désormais pour la Juventus !

tsegbaya

Le journaliste Lansana Camara en prison : Martine Condé de la HAC s’engage pour l’effectivité de sa liberté

tsegbaya

L’Inde, un partenaire de confiance en Afrique

tsegbaya