Soleil FM
  • Accueil
  • Monde
  • Allemagne : le départ de Merkel à la fin de son mandat salué partout dans le pays
Infos Monde

Allemagne : le départ de Merkel à la fin de son mandat salué partout dans le pays

La classe politique et la presse allemandes ont accueilli positivement, ce mardi 30 octobre, le discours d’Angela Merkel qui a annoncé la veille son départ de la politique à la fin de son mandat de chancelière.

L’après-Merkel est en marche. La chancelière allemande a créé la surprise lundi 29 octobre en posant les jalons de sa succession. Après un sérieux revers de son parti chrétien-démocrate à plusieurs élections régionales, Angela Merkel a annoncé qu’elle abandonnerait la présidence de la CDU lors du congrès de décembre. Elle compte se retirer de la vie politique à la fin de l’actuelle législature en 2021.

Des annonces perçues plutôt positivement dans la classe politique. Au sein de la CDU, les responsables ont salué le bilan de leur présidente après 18 ans de mandat et sa capacité à décider souverainement de son départ. « C’est dommage », a déclaré son allié bavarois Horst Seehofer qui a pourtant mené la vie dure à Angela Merkel.

Les Verts ont salué une présidente de parti qui a modernisé la CDU. Sans Angela Merkel, les coalitions entre les chrétiens-démocrates et les écologistes ne seraient pas devenues réalité. L’Alternative pour l’Allemagne (AfD) pour qui Angela Merkel est responsable de tous les maux, à commencer par l’accueil de nombreux migrants, va perdre à moyen terme un de ses meilleurs arguments.

La chancelière saluée dans la presse

Les commentaires sont aussi plutôt positifs dans les médias allemands. « Merkel a compris », estime la première chaine de télé publique ARD. Le quotidien de gauche Tageszeitung, peu suspect de proximité idéologique avec la chancelière, titre en Une : « Nous la regretterons », craignant un virage à droite à l’avenir de la CDU.

Plusieurs commentaires soulignent aussi qu’Angela Merkel réussit ce que ses prédécesseurs n’ont pas réussi : organiser son départ. Mais des interrogations demeurent pour la presse allemande. La chancelière pourra-t-elle gouverner comme elle l’a annoncé jusqu’en 2021 ? Au plus bas dans les sondages, son parti pourra-t-il se redresser ?

 

Source : RFI

Articles Similaires

Discours du ministre du budget a l’occasion de l’atelier gouvernemental sur le processus de préparation et d’adoption du budget de l’Etat

tsegbaya

Conakry : les travaux de l’audit du fichier électoral lancés sous fond d’espoir

tsegbaya

Ibrahima Kassory Fofana : « la protection sociale ne doit pas être un luxe à la portée d’une frange limitée aux dépens de l’importance de la masse populaire »

tsegbaya