Partager
Autriche : Débat autour d’une loi sur l’accès aux données personnelles

Autriche : Débat autour d’une loi sur l’accès aux données personnelles

Aujourd’hui  lundi 16 Avril, le Parlement autrichien examine  un projet de loi  assez controversé du gouvernement  car il donnerait accès aux données personnelles  des citoyens. Dans un but de recherche, dès 2019 ,  l’accès aux données personnelles sera rendu possible par le  gouvernement.

De nombreuses informations conservées électroniquement  sur  les citoyens autrichiens  seront accessibles grâce à cette  loi.Comme par exemple, des données issues du  dossier médical : rapports d’hospitalisation ou encore liste des médicaments prescrits. Pour  rassurer, le gouvernement a affirmé que toutes ces données seront anonymisées.

Les associations de protection de données sont inquiètes et très critiques sur ce projet de loi. Il est difficiles de garantir un anonymat complet à partir du moment où un grand nombre de données  sont collectées.

Autrement dit, plus il y a de données, plus il est facile de les rapprocher d’une personne physique.

Mais les critiques les plus nombreuses se posent cette question : qui aura accès à ces données ? Car dans le  projet de loi  un champ très large des organismes de recherche qui pourraient utiliser ces données est définit. Il comprend  les universités   et les  départements de recherche de groupes industriels. Surement tous n’ont évidemment pas les mêmes intérêts. Les associations alertent donc les internautes Sur Twitter. L’une d’entre elle , Epicenter.works  a écrit que  : « Nous signalons depuis plusieurs semaines que le gouvernement veut transmettre vos données à l’industrie dans un but de recherche. Cette information est enfin bien relayée ». Il  est à noter  que sans ces associations, le projet de loi serait passé presque inaperçu.

 

Cette controverse intervient alors que  Facebook, en plein scandale  est au cœur des critiques en ce moment, car des  millions d’utilisateurs ont eu  leurs données privées  indûment utilisées. Les citoyens se méfient donc de l’utilisation des données personnelles

L’association de Max Schrems le jurste  autrichien mondialement connu pour son combat contre Facebook a même estimé sur Twitter  que cette loi n’était pas conforme à la législation. Voilà pourquoi ce projet gouvernemental ne passe pas.

Les critiques sont aussi politiques  comme  le parti libéral NEOS  qui taxe cette loi de : « Loi floue et mal formulée ». Au point où même la chambre des médecins autrichiens s’est prononcée contre cette  loi. Reste aux parlementaires de prendre la bonne décision.

Source/RFI

Laissez un commentaire