20 juin 2019
Soleil FM

Bientôt  la réalisation  du barrage de 25 MW à Tiapata- LABE

Guinée économie Infos

Le comité technique d’analyse et d’évaluation environnementale (CTAE)  du Bureau guinéen d’étude et d’évaluation environnementale (BGEEE) s’est réuni ce mercredi pour la validation du rapport d’étude  d’impact environnemental  du barrage de 25 MW de Tiapata-LABE (Barrage au fil de l’eau). Cette étude est réalisée par le  cabinet d’étude guinéen Envirocom S.A.R.L.

Cet atelier est une  phase importante de la réalisation du projet de Tiapata. Elle  consiste à l’évaluation des impacts environnementaux et sociaux, à la construction et à l’exploitation du projet hydroélectrique par les cadres guinéens des départements ministériels. Cette étude d’impact prend pour la plupart en compte  les impacts négatifs (à atténuer) et positif (à bonifier). Une étude qui inclut également  le plan de gestion environnementale et sociale (PGES)

Le président du CTAE, Pr Sékou Moussa KEITA du Centre d’Etudes et de Recherche en Environnement (CERE) s’est réjoui de la présence et de la composition de son équipe,  qui selon lui, permettra d’apporter des critiques objectives  avant  validation de l’étude. Au nom du gouvernement, le directeur du BGEEE et le conseil du ministre d’Etat en charge de l’environnement ont tenu à souligner qu’ils mettront tout en œuvre pour faire en sorte que ce projet d’enjeu national soit réalisé,  mais tout en exigeant l’aspect développement durable.

Le projet hydroélectrique de Tiapata prévoit le développement d’une centrale au fil de l’eau, utilisant le potentiel hydroélectrique de la rivière Sala, un affluent de la rivière Kakrima, qui est la branche principale de la rivière Konkouré. Ce projet qui produira 25MW d’électricité avec  une production annuelle d’énergie de 111GWh  sera relié au réseau national guinéen par une ligne de transmission de 32Km à 30 Km.

 

Selon le cabinet Envirocom S.A.R.L., ce projet suscite beaucoup d’espoir de la part des communautés concernée. Ce qui est perçu comme un premier pas vers l’électrification, pouvant créer ainsi des opportunités d’emplois pour les jeunes de la localité en phase de construction du projet.

 

Golota Raphael LAMAH

Articles Similaires

La subvention annuelle des hauts parleurs de Guinée en danger !

tsegbaya

Port Autonome de Conakry : les travailleurs remontés contre le contrat signé par le chef de l’Etat et une société Turque

tsegbaya

La marche interdite ? « il n’est pas question de reculer, nous allons marcher », dixit Dorah Aboubacar Koïta

tsegbaya

Vision ‘’Conakry 2040’’ : le programme Guinée SANITA-Durable est lancé !

tsegbaya

Le REFMAP actif dans la préservation de la paix et la gestion des conflits

tsegbaya

AGEPI : un congrès annoncé le 20 mars prochain pour éjecter Iboune Conté

tsegbaya