Soleil FM
Guinée politique Infos

Boffa : une rupture de récépissés risque d’interrompre le processus d’enrôlement

Dans la préfecture de Boffa, le processus de recensement et de la révision des listes électorales se passent aussi bien dans la commune urbaine que dans les communes rurales. L’objectif de ce processus est de doter notre pays d’un fichier débarrassé de toutes irrégularités en vue d’une élection libre et transparente.

Selon le président de la CEPI de Boffa : « conformément au lancement officiel, Boffa n’a pu démarrer que le 22 novembre 2019 avec la présence d’une mission de supervision de la CENI ».

Poursuivant, il déclare : « sur les 10 479 électeurs, l’enrôlement va avec un rythme de 25 à 50 citoyens par jours. Nous avons pu faire approximativement les 50 000 sur 10 479. L’enrôlement est en train de se passer dans de très bonnes conditions, seulement avons eu des difficultés au début dans le retard pour le montage des motos des superviseurs, la non maitrise de certaines applications par certains opérateurs. Maintenant le problème sur le terrain est que nous serons en crise de récépissé puisque tout le monde vient se faire procurer des récépissés. Je demande à la population de pas chercher à politiser le recensement, quand tu te recense ça te permet de voter pour ton leader, ça prouve que tu étais citoyen », a lancé Mamadouba Sylla.

A noter que selon le chronogramme établi par la CENI, l’opération d’enrôlement et de révision des listes électorales prendra fin le 16 décembre prochain.

Ali Badara Camara, correspondant de Soleil Fm à Boffa.

Related posts

Ligue pro-guinéen : voici ce qui est sortie de la rencontre du bureau exécutif de la LGFP et des dirigeants des clubs de L1 et 2

tsegbaya

L’UFR réagit à la sortie du Président de la République : «Celui qui viendra installer des bureaux dans votre secteur, cassez-lui la gueule»

tsegbaya

Lait maternel / lait maternisé : la photocopie sera toujours différente de l’original

tsegbaya