Brexit: la démission du ministre britannique n’est pas un problème pour l’UE (Commission)

La démission du ministre du Brexit David Davis n’est pas un problème pour l’Union européenne, a affirmé lundi le porte-parole de la Commission européenne.

Interrogé pour savoir si une démission à un tel niveau politique était un problème, le porte-parole en chef de l’exécutif européen Margaritis Schinas a répondu: « pas pour nous ».

« Nous continuerons à négocier de bonne volonté, de bonne foi, avec la Première ministre May et les négociateurs britanniques afin de parvenir à un accord », a-t-il ajouté lors du point presse quotidien de l’institution.

L’eurosceptique Dominic Raab a été nommé lundi pour remplacer M. Davis, dont la démission a été annoncée dans la nuit. Ce départ plonge le gouvernement conservateur de Theresa May dans la crise, alors qu’il venait de s’accorder sur une position commune en faveur du maintien d’une relation commerciale étroite avec l’UE.

David Davis estime que cela va placer Londres en « position de faiblesse » pour négocier.

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et Theresa May se sont entretenus dimanche au téléphone vers 17H00 (15H00 GMT), soit avant l’annonce de la démission, a précisé la Commission.

Evitant tout commentaire sur la politique intérieure britannique, Margaritis Schinas a estimé que le nom du nouveau négociateur en chef britannique était surtout important pour Londres.

« C’est très important pour les Britanniques car il s’agit de la personne qui sera l’homologue de notre négociateur en chef (…) Ce qui est important pour nous, c’est le mandat de négociation que les 27 Etats membres nous ont donné et auquel nous nous conformons totalement », a déclaré le porte-parole.

« L’expérience montre que l’engagement à un niveau politique facilite la procédure (de négociation) mais je ne suis pas là pour indiquer des préférences », a-t-il également observé.

La Commission attend désormais la publication, prévue jeudi, du document expliquant la proposition britannique sur la future relation avec l’UE, post-Brexit.

Le négociateur en chef de l’UE Michel Barnier n’a pas pour l’instant réagi à la démission de David Davis. Lors d’un dernier tweet vendredi, il annonçait une nouvelle session de discussions dans la semaine du 16 juillet.

Afp