Partager
BURKINA: Un enseignant enlevé dans le nord  l’EIGS revendique

BURKINA: Un enseignant enlevé dans le nord l’EIGS revendique

Nous avons appris  mardi, que la semaine dernière un maître d’école a été enlevé  dans le nord du Burkina. Le groupe État Islamique dans le Grand Sahara (EIGS) a revendiqué  ce rapt.

Des individus armés ont kidnappé l’enseignant de l’école primaire de Bouro, dans la commune de Nassoubou, jeudi 12 avril  selon des sources sécuritaires et une autorité locale, citées par l’AFP. L’assassinat d’un élu du nord du Burkina dimanche,  ainsi que le kidnapping de ce Maître d’école primaire ont été revendiqué par le groupe EIGS, basé à la frontière entre le Mali et le Burkina Faso.

Tous ceux qui enseignent en français seront combattus

Hammar l’un des porte-parole de l’EIGS a déclaré que : « Nous revendiquons l’enlèvement le 12 avril d’un maître d’école qui parlait français aux élèves », avant de continuer en affirmant  que : « Tous ceux qui enseignent en français  seront  combattus ».

Assassiner pour collaboration avec le gouvernement

L’assassinat dimanche du Maire de Koutougou a aussi été  revendiqué par  l’EIGS  dimanche, ce dernier est  accusé de « collaborer » avec le gouvernement burkinabè.

Concernant ce cas Hammar a déclaré que : « Les moudjahidines ont tué Hamid KOUNDABA, qui travaille contre nous avec l’armée du Burkina Faso, pour les Croisés ».

Une source sécuritaire avait indiqué  que : « Dimanche, le maire avait été  froidement  tué par des individus armés et non identifiés, les tueurs  sur des motocyclettes  ont  ouvert le feu sur lui non loin de son domicile ».

Le Président burkinabè Roch Marc Christian KABORÉ  avait condamné dans un tweet cet « assassinat lâche ».

Source/Jeune Afrique

Laissez un commentaire