15 février 2019
Soleil FM

Cellou Dalein :  « La nomination de Baffoe est un crime contre la Nation »

Guinée politique Infos

Prévue ce jeudi, la marche de l’opposition guinéenne a été reportée à cause de l’assassinat des deux jeunes-hommes tués ce mercredi à Wanidara dans la commune de Ratoma. L’annonce a été faite par le chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo  à son domicile privé dans la commune de Dixinn.

Préoccupé par les tueries de ce mercredi, Cellou Dalein Diallo a demandé aux militants de l’opposition d’observer cinq jours de deuil. C’est pour selon lui, honorer la mémoire des victimes de la ville morte du mercredi. Il a ensuite appelé à une série de manifestations la semaine prochaine. « Je demande aux militants et sympathisants de l’opposition une observation de deuil car je sais qu’il y’a eu beaucoup de victimes. Il faut que nous leur rendions un vibrant hommage jusqu’à lundi, surtout les aux jeunes de l’axe. Mais la semaine prochaine, j’appelle tout le monde, également les femmes de l’opposition pétries de peine à demander l’arrêt de l’assassinat et justice de leurs fils qui ont péri par les balles des forces de l’ordre ».

Les larmes aux yeux, le président de l’UFDG déplore les circonstances dans lesquelles ces victimes de la ville-morte sont tuées. « Ce double meurtre a deux caractéristiques : la francise de la barre de 100 victimes mais aussi l’atrocité du crime a marqué plus que tout. Nous sommes convaincus que la ville-morte était terminée et ces tueurs sont venus avec un mandat d’arrêt pour tuer ces jeunes-hommes et ils sont rentrés tranquillement après avoir rempli leur mission ».

Pour lui, la nomination du Général Baffoe est la récompense du meurtre des militants de l’opposition « La nomination de Baffoe est un crime contre la Nation, parce que ce n’est ni sa formation ni sa compétence. Tout simplement, c’est un tueur des militants de l’opposition et il aura même une autre promotion plus que ça ».

 

Pour finir, le chef de file de l’opposition estime que c’est le manque d’impunité qui encourage les forces de l’ordre à massacrer les citoyens guinéens.

 

SAMUEL DUOLAMOU

Articles Similaires

Enseignement supérieur : Yéro Baldé dresse le bilan des 8 dernières années

tsegbaya

Justice : ouverture à Conakry de la session disciplinaire pour 31 cas de plaintes contre des magistrats

tsegbaya

Environnement : la  cuisinière solaire, une alternative durable  

tsegbaya

Turquie: Erdogan dévoile un nouveau cabinet avec son gendre aux Finances

admin

Interdiction de manifestations : l’OGDH s’engage à soutenir la société civile dans ses démarches juridiques

tsegbaya

Comment passer d’étudiant à entrepreneur ?

tsegbaya