Partager
Les citoyens de Nongo-Bowel se plaignent de l’incinération des médicaments périmés

Les citoyens de Nongo-Bowel se plaignent de l’incinération des médicaments périmés

L’ancien centre de traitement d’Ebola CTE, situé au quartier Nongo dans la commune de Ratoma est aujourd’hui devenu un lieu d’incinération des produits périmés. Les habitants de cette localité se plaignent des bruits et des fumées  dégagés par ces produits calcinés.  

Les citoyens de Nongo-Bowel se plaignent de l’incinération des médicaments périmés

Ce centre autrefois qui servait de traitement et d’isolement des personnes malades et suspects d’Ebola, est transformé de nos jours en un lieu d’incinération des déchets médicaux. Une situation qui inquiète les citoyens  de cette localité. Aly Touré habitant dudit quartier, tire la sonnette d’alarme  en ces termes : « J’ai du mal à dormir à cause de l’explosion de ces médicaments à chaque fois et on a l’impression d’entendre un canon. Cela est très dangereux pour notre santé  et la fumée est insupportable d’ailleurs ».       

Face à l’état des lieux d’incinération, des jeunes mécontents expriment leur ras-le-bol et demandent aux autorités de trouver d’autres alternatives pour y remédier. « Ces médicaments calcinés nous gênent beaucoup. Ils ont juste leur four dans lequel ils brulent ces médicaments et nous en avons marre. Le mieux c’est de déplacer leur four ou un jour nous allons les affronter » affirme Nestor Tinkiano.  

Il est temps pour les autorités d’intervenir sur cette situation afin d’éviter le pire dans ce quartier. 

 

AISSATA SACKO