24 juin 2019
Soleil FM

Compteurs post-payés ou le moyen pour l’EDG d’arnaquer ses clients !

Guinée économie Infos

Apres l’installation des compteurs post-payés dans le quartier Yimbaya permanence secteur 6 le mois dernier (avril-mai 2019), les habitants de cette localité ont vu grimper leur facture.  Le constat révèle qu’une concession qui payait par le passé 244 milles francs guinéens paye actuellement plus de six-cents milles francs. Les citoyens dénoncent également une injustice dans la facturation pour le mois de mai 2019.

A Yimbaya dans la commune de Matoto, c’est la désolation totale juste à un mois de l’installation des compteurs post-payés. Eux qui pensaient voir le coût de leur facture réduite, ont été malheureusement surpris de constater le contraire. Ils disent être contraints de payer maintenant le triple des factures antérieures. Daouda Keita est l’un d’eux. « Avant l’installation des compteurs post-payés, nous payons ici les factures à hauteur de 240.000 GNF pour toute la concession. Nous avons été désagréablement surpris de voir que la facturation a monté d’un cran. Au lieu de deux-cent quarante-milles (240000) pour toute la concession, les cinq compteurs installés, quand on a totalisé le montant, ça fait plus de six-cents (600000) francs guinéens. Donc c’est vraiment une source de découragement pour nous, clients d’EDG », se lamente-t-il.

Selon nos informations, un citoyen habitant un appartement de trois chambres-salon a payé quatre-vingt-seize-milles (96.000) francs guinéens alors que pour une chambre communément appelée entrer-coucher, l’intéressé (un étudiant n’ayant pas d’appareils électroniques) paye plus de cent-quarante-quatre milles (144.000) de nos francs.  « Dans la concession ici, un bâtiment à trois chambres qui a été facturé 96 000 Francs contre une chambre sur laquelle se trouve un compteur a été facturé à plus de cent-quatorze milles (114000) francs guinéens. Vous voyez cette différence-là. Ce qui est regrettable aussi, on n’a même pas d’explication clair sur ça », ajoute Daouda Kéita.

Konso Koulibaly habitant cette localité se dit aussi être déçu de l’EDG. « Moi je suis logé dans une chambre entrer-coucher. C’est vraiment regrettable que nous avons vu sur leur facture dernièrement venue que la chambre a été facturée à 114000 francs guinéens alors que nous n’avons pas de gros consommateurs dans la chambre; juste téléphones et ordinateur, c’est tout ».

Pour trouver solution à tous ces problèmes, voici le message de Daouda Keita aux travailleurs de l’Electricité De Guinée. « Le message que je lance aux travailleurs d’EDG, c’est de revoir leur façon de faire et qu’ils ne se mettent pas à décourager les clients. Et quand on va vers eux aussi à l’agence pour des explications, il faut qu’ils aient des agents mieux informés, compétents qui sont là pour répondre aux clients. »

Notre équipe de reportage après le cri de cœur de ces citoyens s’est rendue au siège de l’agence de L’EDG de Yimbaya pour plus de précisions sur le sujet. Là, c’est du silence-radio.

 

Affaire à suivre … 

 

KABA KOUYATE

 

Articles Similaires

Mali : la nomination de Kamissa Camara incarne le renouvellement générationnel promis par IBK

tsegbaya

Signature de la convention de management artistique et commercial des ballets africains de la République de Guinée : discours du ministre Bantama Sow

tsegbaya

Makanéra Kaké à l’UFDG: « elle se bat pour ses propres intérêts… » (Vidéo)

tsegbaya

Conakry : le siège flambant neuf de l’ordre national des national des pharmaciens de Guinée inauguré

tsegbaya

Affaire DD et le grossier dé-pue-thé…, ça salive à Gnakry !

tsegbaya

25 mai 2019 : la Guinée célèbre l’Unité Africaine !

tsegbaya