Partager
Concertation  CENI partis politiques

Concertation CENI partis politiques

La Commission Electorale Nationale Indépendante CENI a entamé une série de concertation avec les partis politiques. Pour la circonstance, elle a rencontré ce jeudi, les représentants de l’UFDG au siège de l’institution sis à la Camayenne. Objectif, échangé sur les différentes incriminations liées aux résultats des élections communales.

Depuis la proclamation des résultats définitifs du scrutin du 4 février par la CENI, les pluies de contestations n’ont pas tardé de la part des partis en compétition. A plusieurs reprises, les formations politiques n’ont cessé de relevé des irrégularités dans certaines circonscriptions électorales. C’est dans cette optique que la CENI a invité les responsables de l’UFDG à faire la situation des procès-verbaux écarté modifié ou annulé. Etienne SOROPOGUI le Directeur des opérations de la CENI déclare : « A l’issue de la discussion nous leur avons demandé de nous dresser la liste des bureaux de vote qui sont concernés par ces procès-verbaux, soit écartés ou modifiés. Aujourd’hui même cette liste va être fournie à la CENI  qui à son tour devra en collaboration naturellement avec les démembrements juste après les élections nous allons  chercher à les maintenir et  pour ce qui a été fait par rapport aux procès incriminés, les comparés  avec ce que nous avons et nous en tirerons les conclusions qui s’imposent, il ne nous appartient pas encore une fois de changer les résultats qui ont été proclamés au niveau de la CENI ».

                                            Etienne SOROPOGUI Directeur des Opérations de la CENI

Dans la salle, le chef de la délégation de l’UFDG n’a pas manqué Par ailleurs, de fustiger la manière dont se sont déroulées les élections du 04 février dernier. Le Député a invité la CENI à faire une comparaison des procès verbaux des neuf circonscriptions électorales dans lesquelles des irrégularités graves ont été constatées. Honorable Kalémodou YANSANE affirme que : « Nous ne demandons pas de faveur, nous voulons simplement que les procès-verbaux que nous avons, que la CENI sorte ces PV officiels qu’on compare ces deux documents si nous avons  raison qu’on nous rétablisse dans notre droit  si nous avons tort alors, ceux qui auront fait cette fraude électorale auront raison, parceque  le but n’est pas de modifier les résultats mais d’aboutir à la vérité des  votes parceque le vote véritable est dans les urnes ».

                                                                 Honorable Kalémodou YANSANE

Il est à noter que d’autres rencontres sont prévues les jours à venir entre la CENI et les autres formations politiques, que sont le RPG, l’UFR et quelques candidatures indépendantes.

Guillaume WILKINSON

Laissez un commentaire