Partager
Conférence sur : La migration et l’esclavage moderne

Conférence sur : La migration et l’esclavage moderne

Le Mouvement Génération Débout en collaboration avec d’autres structures, a organisé ce dimanche à Conakry un premier congrès qui avait pour thème :  La migration et l’esclavage moderne. Le but de cet évènement, est de rendre hommage aux jeunes  guinéens qui ont perdus la vie dans la migration ou de ceux-là qui sont retenus en esclavage en Lybie. La rencontre s’est déroulée dans une école privée de la place.

C’est pour analyser la question d’immigration clandestine afin de sensibiliser la jeunesse guinéenne à lutter contre ce fléau dans le pays, que le  Mouvement Génération Débout a initié la rencontre. Youssouf Diallo,  porte-parole dudit mouvement précise que  : « c’est pour sensibiliser les guinéens pour  leurs dire que la solution de ce qui les pousse à aller à l’occident peut  être trouvée dans ce pays ici. Si on n’est activiste audacieux. Il ne s’agit pas d’aller perdre l’âme dans le désert ou dans la méditerranée afin qu’on dise  que l’intéressé était engagé, lorsqu’on pouvait faire quelque chose dans la nation.  Une fois de plus jeunesse guinéenne restons en guinée pour entreprendre des projets banquables afin de s’auto prendre en charge».

 

  Le Parrain  de  cet évènement, Monsieur Siaka Barry, ex-ministre des sports,de la culture et du patrimoine historique, ne s’est pas voilé la face pour dénoncer ce qui selon lui, pousse des jeunes à faire l’immigration.Il déclare que  : « Ce qui pousse les jeunes à partir, moi je peux résumer tout ça en un seul mot, c’est la mal gouvernance. Par ce que tous les autres maux sont des corollaires et des conséquences de cette mal gouvernance là. Cette mal gouvernance  c’est elle qui est à la base par exemple du chômage, qui est à la base de la pauvreté des jeunes, de la mauvaise formation, le manque d’opportunité d’emploi, qui est à la base du manque d’opportunité de création d’entreprise etc. donc, c’est cette mal gouvernance qu’il faut combattre d’abord».

L’Union Européenne et l’OIM ont pris part à cette rencontre, pour ces partenaires, le taux d’immigration guinéen est plus élevé que d’autres pays en situation de guerre. Idrissa SOMPARE, responsable de projets à l’OIM  fait l’état des lieux il déclare que : « La Guinée, a des flux migratoires irréguliers plus élevés que certains pays qui sont en guerre, ce qui est difficile à comprendre. Donc, ce qui aurait fallu en matière de politique économique générale du gouvernement guinéen, qu’une attention particulière fusse donner à cette question de migration. En 2017, on a assisté quatre mille quatre cent personnes à revenir en Guinée, le nombre de guinéen qui est bloqué sur la route de la méditerranée est très important ».

C’est une rencontre qui a permis aux participants de s’informer sur le thème ‘’Immigration irrégulière et esclavage moderne’’.

Florent Keoulen ONIKOYAMOU

 Les jeunes de Guinée ont fait une prise de conscience et veulent se lever pour un changement qualitatif de leur situation et surtout pour dénoncer et trouver ensemble des solutions aux problèmes qui poussent certains d’entre eux à quitter le pays et à aller subir des traitements inhumains dans certains pays comme cela se passe actuellement en Libye.

Ils se sont exprimés avec des prestations musicales, des déclamations de poème, un sketch.

Et ce n’est que le début car la jeunesse est débout !!!

L.H

Laissez un commentaire