Partager
Le Conseil National de la Jeunesse de Guinée interpelle le nouveau Ministre de la Jeunesse

Le Conseil National de la Jeunesse de Guinée interpelle le nouveau Ministre de la Jeunesse

Hier le Conseil National de la Jeunesse de Guinée  était à la maison  commune de la presse sise à Coléyah.Cette rencontre avait pour thème : « Appel et attentes à l’endroit du nouveau Ministre de la Jeunesse et de l’Emploi Jeune ».

L’objectif était d’interpeller le nouveau  Ministre  sur  la validation du Conseil National, chose qui n’a pas été faite par l’ancien Ministre Moustapha NAITÉ, aux dires du  Conseil National de la Jeunesse de Guinée.

Le projet des Assises des Jeunes de Guinée a eu lieu avant la nomination de l’actuel Ministre de la Jeunesse et de l’Emploi Jeune. Malheureusement, en son temps  le Ministre Moustapha NAITÉ avait contesté la légitimité du bureau du Conseil National de la Jeunesse.  La nomination de Mouctar DIALLO  à la tête de ce département, crée  alors l’optimisme chez ces jeunes.

Mamadou Adama DIALLO déclare : « Monsieur le nouveau  ministre de la jeunesse et de l’emploi jeune nous prenons acte de votre nomination et nous croyons que vous serez au service exclusif  de la jeunesse guinéenne le CNJG  vous invite à faire face aux problèmes  auxquels  elle fait face qui sont entre autre le chômage le sous –emploi,  l’immigration clandestine la délinquance juvénile, l’absence de la prise de conscience ».

                                             Des membres du CNJG

Le conseil national de la jeunesse de Guinée entend défendre les intérêts des jeunes pour éviter leur division.

Mamadou Adama DIALLO  a  ajouté que : « En tant que structure d’éveil et de défense des intérêts  de la jeunesse guinéenne nous réitérons notre ferme opposition à tout processus parallèle tendant à diviser la jeunesse de notre pays ».

Enfin, les membres du conseil national de la jeunesse Guinéenne invitent leurs semblables à refuser toute instrumentalisation. Ils demandent également au président de la république d’être à l’écoute des jeunes et de prendre en compte leur préoccupation.

Adama KABA

Laissez un commentaire