Soleil FM

Débats d’orientations budgétaires 2018 : aucune croissance n’est possible si le secteur privé est piétiné

Coup d’envoi ce vendredi 20 juillet à Conakry des débats d’orientation budgétaires pour l’année 2018. Durant deux jours, gouvernement, société civile, parlementaires et acteurs du secteur privé échangeront sur les nouvelles orientations budgétaires pour l’année 2019. Pour cette  première journée, les discussions ont eu lieu dans la salle de l’hémicycle du palais du peuple.

Tirant sa source dans la loi organique portant loi des fiances, le débat d’orientation budgétaire est un exercice auquel s’attèlent exécutif et législatif à la veille de l’adoption de chaque budget. Il définit les priorités et les grandes orientations chiffrées des recettes et dépenses de l’Etat au cours de l’année à venir.

Le chef du gouvernement empêché, c’est le ministre du budget qui a défendu le document à la représentation nationale. Ismaël Dioubaté a accentué son exposé autour des priorités qui selon lui, reposent sur celles définies dans le plan national de développement économique et social PNDES.

Dans la salle, plusieurs discours ont été tenus dont le patronat et la société civile qui n’ont pas manqué d’insisté sur le désendettement de l’Etat vis-à-vis du secteur privé, l’amélioration du budget alloué au secteur de l’éducation et de la stabilité politique dans le pays par le respect des échéances électorales.

Au parlement les avis des élus du peuple restent partagés sur le contenu du document présenté.

 

MLYansané

 

Related posts

Guinée-Conakry : Enterrement dans la débandade au cimetière de Bambéto

tsegbaya

Barça : Rivaldo veut préserver Messi

tsegbaya

COVID-19 : ADRESSE DU CHEF DE L’ÉTAT GUINÉEN A LA NATION (COMMUNIQUE)

soleilfm935