18 mars 2019
Soleil FM

Décès de Stéphane Sioké : « que la perte de notre enfant ne ferme pas la porte de la Guinée à la famille de Stéphane », dixit l’Administrateur de Soleil FM

Guinée société Infos

Décédé le 10 février dernier, notre confrère Stéphane Sioké Kabassan Keita a rejoint ce jeudi 21 février 2019 sa dernière demeure auprès des siens à Bangui en Centrafrique, son pays natal.  Présent à ses obsèques à Bangui, l’Administrateur Général de la radio Soleil FM en même temps son tuteur à Conakry, n’a pas cessé de faire les éloges de cet éminent technicien. Il a aussi présenté ses condoléances à la famille éplorée.

« Je parle en tant qu’oncle et tuteur de Stéphane en Guinée, ainsi en tant qu’Administrateur général de la radio Soleil FM, structure dans laquelle il s’est formé et a travaillé jusqu’à sa disparition. Je présente donc au nom de la famille Keita Kabassan, de la radio Soleil FM, de la presse privée de Guinée, le club de basket SLAC, et des amis de Stéphane, nos sincères condoléances », a dit Morlaye Kabassan Keita. Il ne s’est pas arrêté qu’à la présentation de condoléances. Il est revenu sur le parcours de l’illustre disparu à Conakry.

« Il était reconnu enfant Keita Kabassan. A Conakry, il a continué sa formation en informatique au sein de CMG (Concept-Micro-Gestion NDLR) et ensuite, intégré le service technique de la radio Soleil FM, où il a gravi tous les échelons. Stagiaire, technicien de diffusion, technicien de production, chargé de la diffusion du streaming, responsable de maintenance réseaux informatique. Son  professionnalisme était reconnu de tout le monde. Au-delà de ses activités professionnelles, il était membre du club de basket dénommé SLAC avec lequel, il a été champion de Conakry. Il était aussi membre du syndicat de la presse privée de Guinée. Voilà en résumé le parcours de Stéphane en Guinée ».          

Pour finir son intervention, Morlaye Kabassan Keita a rappelé à la famille centrafricaine de feu Stéphane Sioké Kabasann Keïta, que la porte de la famille guinéenne lui est grandement ouverte. Ce, pour fortifier les relations.

« Que la perte de notre enfant ne ferme pas la porte de la Guinée à la famille de Stéphane. Je vous invite à venir rendre visite à votre famille de Guinée pour continuer ainsi le pont que Stéphane a créé entre nous » ajoute-t-il.

 

Pour rappel, Stéphane Sioké Kabassan Keïta a tiré sa révérence à l’hôpital Ignace Deen des suites de maladie. Il dort dorénavant au cimetière familial à MBOKO-BAC situé au sud de la Centrafrique.

Paix à ton âme, toi qui a toujours servi ce beau pays la Guinée avec amour !

 

SIMONE OUENDENO

Articles Similaires

Négociation sur la diminution du prix du carburant : rien de concret pour le moment

tsegbaya

« Vive les chinois », scandent les passagers sur le pont de Linsan

tsegbaya

MacBook Pro Squeezes Fans As iPad Pro Dominates

admin

Gabon : une télévision française et un journal local sanctionnés pour des enquêtes sur le président Bongo et son entourage

tsegbaya

Fish Will Start Losing Sense of Smell as Carbon Dioxide Levels Rise, Study Finds

admin

CONAKRY : une  centaine d’enfants vaccinés au centre de santé de Koloma

tsegbaya