Partager
DĂ©cĂšs Papa Camara (hafia 78): Thierno Sadou Diakite chroniqueur sportif,  se souvient de l’homme 

DĂ©cĂšs Papa Camara (hafia 78): Thierno Sadou Diakite chroniqueur sportif,  se souvient de l’homme 

En sa qualitĂ© de chroniqueur et consultant sportif, Thierno Saidou DIAKITE se souvient de Naby Laye CAMARA, connu sous le nom de Papa CAMARA, dĂ©cĂ©dĂ© jeudi, 04 janvier 2017 Ă  Conakry. Dans un entretien accordĂ© Ă  notre rĂ©daction, il parle de l’homme.


« Ce qu’on peut retenir de lui, un footballeur talentueux, moi je l’appelais mĂȘme le brĂ©silien du Hafia, parce que Papa CAMARA faisait ce qu’il voulait sur le terrain. Il Ă©tait un joueur complet, il jouait avec les deux pieds et il avait une vision extraordinaire au niveau du milieu de terrain. Il savait mettre le ballon oĂč il fallait et suivre les appels de ses coĂ©quipiers. Parfois, il arrivait Ă  marquer comme en 77, lorsqu’il a inscrit l’un des buts de la fameuse finale qui a permis au Hafia de conserver dĂ©finitivement la coupe des clubs champions. Un grand jour qui en 76, a eu le ballon d’argent, de justesse, il aurait Ă©tĂ© un ballon d’or Ă  l’issu de la CAN qui a Ă©tĂ© disputĂ©e Ă  Addis-Abeba. Il Ă©tait un milieu de terrain, mais offensif. Il jouait au milieu de terrain, mais excentrĂ©, lui, il n’était pas rĂ©cupĂ©rateur, mais il construisait et sa vision de jeu Ă©tait extraordinaire. Vraiment, c’est dommage de perdre un grand monument de football, c’est vraiment dommage pour le football national. Il a connu la gĂ©nĂ©ration du Hafia et celle du syli national », explique Thierno Saidou DIAKITE.
Plus loin, le chroniqueur sportif se rappelle de sa derniĂšre rencontre avec Papa CAMARA.
« Il y’a deux mois de cela, j’ai vu Naby Laye CAMARA devant une banque de la place. Ce jour, il Ă©tait parti faire un retrait pour payer les produits pour sa femme qui Ă©tait malade. Et depuis lors, on sait plus revu », affirme notre interlocuteur.

 

Aboubacar Soumah

Laissez un commentaire