Soleil FM

Des adolescents en quête d’argent, s’exposent à la maladie dans les dépotoirs

  • Accueil
  • Infos
  • Des adolescents en quête d’argent, s’exposent à la maladie dans les dépotoirs
Infos santé

Le ramassage des objets souillés dans  des immondices par des adolescents est devenu de plus en plus récurent dans la capitale. Ce phénomène ne reste pas sans conséquence sur leur santé.

Mouche, boue, odeur nauséabonde,  tel est  l’environnement dans lequel ces enfants passent la plupart de leur temps à la recherche d’objets recyclables. Cette activité est devenue génératrice de revenu pour ces adolescents.

« Nous venons chercher des objets souillés pour les revendre afin de se faire de l’argent, parce que des fois nous galérons, nous restons sans argent et pourtant nous ne pouvons pas aller voler », témoigne  Abdoulaye Camara.

 

On se bat entre nous ici

Rencontré sur les lieux,  Abdoulaye Keïta âgé de 15ans raconte les difficultés auxquelles ils sont confrontés dans le ramassage des objets souillés. «Nous rencontrons des difficultés, parce que si l’un de nos camarades verse un sac d’ordure, personne d’autre n’a le droit de s’approcher sinon il risque de se faire battre. C’est pourquoi dès que le véhicule de transport d’ordure est là, chacun se précipite pour se trouver un sac à vider. On se bat entre nous ici, on se blesse aussi les mains et les pieds».

 

Les enfants sont exposés à beaucoup de dangers

La fréquentation de ces endroits par des enfants, provoque  des maladies comme la diahré, indique Docteur Gueye Nèma, médecin-chef d’une clinique de la place.

« Les enfants sont exposés à beaucoup de dangers. D’abord, nous avons les maladie de la main  sale, diarrhéique telles que le choléra, la dysenterie, et beaucoup d’autres. Ces  ordures sont là comme nids des reptiles, morsure des serpents, de scorpions. Il  y’a aussi des matériels souillés comme les seringues, les lames qui peuvent être source de contamination de la maladie pandémique  SIDA. Ces enfants blaguent avec ces objets sans se rendre compte des dangers liés à ces objets », explique Docteur Gueye Nèma.

Il poursuit en demandant  aux parents d’être vigilant et  d’assumer leurs responsabilités dans l’éducation des enfants.

« Les enfants sont innocents, c’est les parents qui les laissent. Si un père de famille n’est pas responsable, il va livrer ses enfants à ce genres de pratique. La plupart de ces enfants ne va pas à l’école, il n’ont pas de métier. c’est l’encadrement qui manque aux enfants. Donc j’invite tous les parents à encadrer les enfants. C’est l’encadrement qui est la solution à ce problème. L’enfant c’est comme un chien que tu attaches; s’il n’est pas nourrit, il va couper la corde et aller vaquer ». 

 

Si le constat révèle que les parents seraient à la base de ce phénomène, il est aussi important de signaler que certains enfants le font à l’insu des parents.

 

Simone Koumba Ouendéno

 

Articles Similaires

C-Ronaldo désormais pour la Juventus !

tsegbaya

Tabaski 2018 : des mères de familles se plaignent de la conjoncture actuelle

tsegbaya

Mali : la Cour constitutionnelle valide la victoire d’IBK

tsegbaya