Soleil FM

Des armes de guerre saisies par la DPJ : des militaires pointés du doigt par les coupables

Le directeur central de la police judiciaire a présenté ce mercredi une importante quantité d’armes de guerres à la presse. Ces armes étaient détenues par Mamadou Saidou Diallo allias DOS, adjudant en service au BATA bataillon autonome des troupes aéroportées   et de Samba N’daou un malien qui réside à Mafanco.                                            

Ces armes de guerre ont été saisies lors des patrouilles mixtes de la gendarmerie et de la police effectuées pendant ce mois de mars 2020.

« Le 6 mars dernier, il a été trouvé sur Mamadou Saidou 5 armes de type PMAK dont 3 à l’état neuf, 10 canons de PKM communément appelé FM, tout est à l’état neuf. Et une caissette de cartouche dont 2 caissettes de 12 mm et 18 caissettes… » a expliqué Aboubacar Fabou Camara, Directeur central de la police judiciaire.

Selon Samba N’daou, présumé coupable de cette détention illégale d’armes de guerre, ce sont des militaires qui lui fournissent ces armes pour la vente dans le marché noir.

« M. Samba N’Daou qui déclarait qu’il est approvisionné en arme et en munitions par certains éléments militaires et que lui est chargé de la commercialisation. Le 13 mars, Nous avons saisi chez monsieur Samba à son domicile à Mafanco des pièces d’armes suivantes : Le fusil d’assaut de type PMAK, 13 fusils dont 9 à l’état neuf, les fusils PKMFM. Nous avons trouvé 4 en bon état et 3 autres en pièces. Nous avons trouvé des roquettes antichars qu’on appelle les roquettes RPG. Nous avons trouvé 11 grenades. Ensuite, nous avons trouvé un type de Lance-roquettes de type ARRC. Au point 5 nous sommes avons trouvé 7 carabines. Au point 4 nous sommes avons des canons fusils :  1, les munitions, nous avons trouvé 6 caissettes de munitions. Aussi nous avons trouvé 7 paquets de munitions de PA (des pistolets) » a déclaré le Directeur central de la police judiciaire.

Le directeur central de la police judicaire demande aux citoyens de rester vigilants et de collaborer avec les services de sécurité afin de mettre hors d’état de nuire les malfrats dans les quartiers.

Kaba Kouyaté

Related posts

Guinée : Le SLECG met fin à la grève

tsegbaya

Tunisie: Nabil Karoui depuis la prison demande un report de la présidentielle

tsegbaya

Référendum et 3ème mandat en Guinée : Maître Boucounta Diallo donne sa position (par AFRICAGUINEE)

tsegbaya