24 février 2020
Soleil FM

Des membres du FNDC appelle le peuple à sortir le 14 octobre malgré l’arrestation d’Abdourahamane Sanoh et Cie…

Guinée politique Infos

Plusieurs membres du Front National pour la Défense de la Constitution ont été arrêtés et conduits à la DPJ. On reproche à Abdourahamane Sanoh, Bill de Sam et Sékou Koundouno et Cie de trouble à l’ordre public. Cette arrestation des leaders du front ne semble pas décourager les autres membres du FNDC. Face à la presse ce samedi, ils ont fustigé cet acte du régime en place.

Onivogui Mamady, coordinateur national du mouvement ELAZOLOGA ATIBEN a expliqué que leurs leaders ont été arrêtés vendredi au domicile du coordinateur du FNDC : « Quand ils ont entouré sa maison, il était avec Sékou Koundouno et Ibrahima Diallo. Ils ont confiné la famille et on ne leur permettait même pas de sortir de leur cour. Nos hommes ont passé la nuit avec eux. Ces gens qui ont procédé aux arrestations étaient en cagoule. Ils n’étaient ni gendarme ni policier » a-t-il déploré.

Cette intimidation selon Ousmane Baldé, chargé de la communication de la plateforme esprit citoyen, n’empêchera pas leur manifestation : « Nous demandons à l’ensemble des citoyens guinéens vivant en Guinée ou ailleurs, de sortir le lundi 14 octobre pour manifester pour dire au président Alpha Condé que nous sommes derrière les idéologies du FNDC. S’ils veulent, ils n’ont qu’à sortir des pick-up dans les carrefours mais nous nous allons sortir » précise-t-il.

Les membres du FNDC se disent déterminés à défendre ce qu’ils nomment, leurs droits, ce lundi. Pour l’heure, plusieurs établissements scolaires ne comptent pas ouvrir leurs portes, ce, pour la sécurisation de leurs élèves.

SAMUEL DEMBA DUOLAMOU

Articles Similaires

Economie : les ministres du pool Economique rencontrent les opérateurs Economiques, patrons des banques et assurance

tsegbaya

Mamou : le ministre Mouctar Diallo encourage les jeunes à se former

tsegbaya

La jeunesse guinéenne et la mode : perdition ?

tsegbaya

Violences à N’Zoo(Lola) : Voici ce qui s’est réellement passé

tsegbaya

Ramadan : l’interdiction de contrôle des engins sur les voies publiques ne fait pas l’affaire des policiers

tsegbaya

Sory Kandia KOUYATE ; l’envoutante voix

tsegbaya
%d blogueurs aiment cette page :