Partager
Funérailles des soldats guinéens tués à Kidal : discours du Ministre d’Etat chargé de la défense nationale

Funérailles des soldats guinéens tués à Kidal : discours du Ministre d’Etat chargé de la défense nationale

Conakry, le 16 Juin 2017 –

ü Mesdames et Messieurs les membres du gouvernement !

ü Mesdames et Messieurs les Honorables députés !

ü Excellence Madame la Représentante du Système des Nations-Unies !

ü Excellences Madame et Messieurs les Ambassadeurs du Mali, de Chine, des Etats-Unis d’Amérique, de France, du Maroc et de la Russie en Guinée !

ü Excellences Mesdames et Messieurs les membres du Corps diplomatique !
Messieurs les Chefs d’Etat d’Etats-majors, Officiers généraux, Officiers, Sous-officiers et militaires du rang des Forces Armées

Messieurs les Chefs d’Etat d’Etats-majors, Officiers généraux, Officiers, Sous-officiers et militaires du rang des Forces Armées

ü Mesdames et messieurs les Représentants des familles éplorées !
Mesdames et Messieurs en vos grades, noms et qualités, tout protocole observé, chers amis ;

Mesdames et Messieurs en vos grades, noms et qualités, tout protocole observé, chers amis ;

Nous sommes hélas réunis de nouveau dans la tristesse et le recueillement pour rendre hommage à nos soldats tombés, alors qu’ils accomplissaient la noble mission de défense de la paix et de l’intégrité de la République sœur du Mali, conformément à la résolution 2100 du Conseil de sécurité des Nations-unies. 

Le jeudi 08 juin 2017 est un jour funeste pour les Forces Armées Guinéennes, comme le fut le 12 février 2016 lorsque sept (07) de nos soldats ont été arrachés à notre affection dans des circonstances presque identiques.

Ce jeudi noir à Kidal, dans le Nord Mali, le camp de la MINUSMA et la position avancée de notre contingent Gangan 2 ont été victimes d’attaques terroristes.

Au cours de ces attaques, de ce crime contre la paix, le Capitaine Pépé THEORO, le Sous-lieutenant Soua MONEMOU, les Adjudants-chefs Ibrahima SOUMAH et Alsény Yarie CONTE ont perdu la vie.

 

Braves soldats, vous êtes tombés drapeau en mains, celui que vous avez reçu lors de votre départ pour Kidal. Nous louons votre courage à faire face à la cruauté et la perfidie de l’ennemi, la violence des attaques et les conditions presque insoutenables du climat.

 

Combattants pour la liberté, nous présentons, au nom du Président de la République, Chef des Armées, nos condoléances les plus attristées à vos familles respectives et à vos amis meurtris, rassemblés à nos côtés.

 

Nous présentons également nos condoléances à la MINUSMA, sous la bannière de laquelle nos soldats accomplissent leur mission.

 

Aussi, nous adressons nos remerciements au gouvernement malien pour avoir décoré, à titre posthume, nos vaillants soldats.

A cet hommage, nous associons nos trois (03) frères d’armes blessés, qui portent les stigmates de cette douloureuse journée dans leur chair.

 

Mesdames et Messieurs !

Le métier des armes n’est pas un métier comme les autres. Il est fait du sens du devoir, d’esprit de sacrifice, d’amour de la Patrie, d’appel de la discipline. Il exige du dévouement, il recommande du courage car il comporte l’acceptation du risque, par chaque soldat qui peut être appelé au sacrifice suprême au nom des engagements de la Nation.

Nous savons que la disparition de ces soldats et les séquelles de cet attentat seront difficiles à porter aussi bien pour les blessés que pour les familles des disparus.

Pour autant, l’engagement de la République de Guinée aux côtés de la République sœur du Mali, dans la lutte pour les valeurs universelles, telles que la justice et la liberté, ne saurait être remis en cause.

 

C’est le lieu de rappeler que rien ni personne n’ébranlera cette détermination de notre grande armée à poursuivre le combat partout où elle sera appelée dans le cadre des opérations de maintien de la paix.

 

Soldats guinéens ! Poursuivons notre engagement et préparons-nous, mois après mois, année après année, aussi longtemps que cela sera nécessaire, à poursuivre la lutte pour cette liberté. 

Vous martyrs, Capitaine Pépé THEORO, Sous-lieutenant Soua MONEMOU, Adjudants-chefs Ibrahima SOUMAH et Alsény Yarie CONTE, nous gardons à jamais dans nos mémoires le souvenir de votre sacrifice. Nous sommes fiers de vous. Vous continuerez à vivre dans le cœur de vos familles et de vos frères d’armes.

Vive les Forces Armées Guinéennes !

Vive la coopération internationale !

Je vous remercie !

 

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement

Laissez un commentaire