14 octobre 2019
Soleil FM

Donald Trump a bien demandé au président ukrainien d’enquêter sur Biden

Infos Monde

Selon la transcription d’un appel téléphonique entre Donald Trump et Volodymyr Zelenskiy rendue publique par la Maison Blanche ce mercredi 25 septembre, le président américain a bien demandé à son homologue ukrainien d’enquêter sur son rival démocrate Joe Biden.

C’est un Donald Trump très remonté qui s’est exprimé mercredi 25 septembre en marge de l’Assemblée générale de l’ONU, à New York. Au lendemain du lancement par les démocrates d’une procédure de destitution à son encontre, à 400 jours de la présidentielle, le président des États-Unis s’est redit victime de « la plus grande chasse aux sorcières de l’histoire américaine ».

Le chef de la première puissance du monde est accusé d’avoir fait pression sur un chef d’État étranger pour compromettre un rival politique en vue du scrutin 2020. En conférence de presse, il fait mine d’être étonné, rapporte notre correspondant aux États-Unis, Éric de Salve : « C’est une blague ? Une destitution pour ça ? Alors que nous avons eu un appel téléphonique merveilleux… »

En cause, un échange par téléphone, datant du 25 juillet dernier, avec son homologue ukrainien Volodymyr Zelenskiy, depuis la Maison Blanche. La transcription de cette conversation, que la présidence a dû rendre publique, le confirme : Donald Trump a bien demandé au chef de l’État ukrainien d’enquêter sur son rival Joe Biden, favori dans la course à l’investiture démocrate.

« Ce serait formidable si vous pouviez vous pencher dessus »

L’actuel locataire du bureau Ovale soupçonnait l’ancien vice-président de Barack Obama d’avoir fait limoger un procureur ukrainien, quand il était encore en poste en 2014, pour protéger son fils d’une enquête de corruption. Le fils Biden travaillait à l’époque pour un groupe gazier ukrainien.

« J’aimerais que vous nous fassiez une faveur », lance dans la conversation Donald Trump à M. Zelenskiy. « On parle beaucoup du fils de Biden et du fait que Biden ait arrêté l’enquête, et beaucoup de gens veulent en savoir plus sur le sujet, donc ce serait formidable si vous pouviez vous pencher dessus », dit-il.

M. Trump propose ensuite à son homologue de travailler en coopération avec son avocat, l’ancien maire de New York Rudolph Giuliani, « un homme très respecté ». Mais également avec le ministre américain de la Justice, Bill Barr ! Il précise que les deux juristes vont se mettre en contact avec lui prochainement.

« Les États-Unis ont été très très bons pour l’Ukraine »

Quelques jours avant cet échange téléphonique, pour ne rien arranger, le président américain avait gelé une aide de près de 400 millions de dollars destinée à Kiev. Les démocrates le soupçonnent donc désormais d’avoir utilisé ce levier pour mettre la pression sur le président ukrainien afin de nuire à Joe Biden.

Dans sa conversation, Donald Trump ne mentionne pas cette aide ; il se plaint juste que les États-Unis en fassent plus pour l’Ukraine que les Européens. « Les États-Unis ont été très très bons pour l’Ukraine et je ne dirai pas que ça a forcément été réciproque », ajoute-t-il, précisant que la tentaculaire enquête, aujourd’hui bouclée, sur l’ingérence russe en 2016 avait trouvé des ramifications en Ukraine.

La conversation soulève par ailleurs la question d’une autre contrepartie : M. Trump invite finalement son homologue à Washington, après avoir écouté sa réponse sur sa demande concernant l’ex-vice-président. Les démocrates sont donc désormais armés pour une procédure de destitution que la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi se refusait jusqu’ici d’ouvrir.

 

SOURCE : RFI

Articles Similaires

Santé : l’asthme, on en parle !

tsegbaya

Bagarre à l’aéroport d’Orly : les rappeurs Booba et Kaaris restent en prison

tsegbaya

Justice : cinq ans de prison ferme pour Paul Moussa Diawara et Inza Bayo

tsegbaya

Mamaya 2018 : cette activité peut développer Kankan !

tsegbaya

“Vente illicite du port autonome de Conakry”, le syndicat appelle à une marche ce vendredi

tsegbaya

Sit-in des enseignants devant la DCE de Ratoma pour réclamer leurs salaires gelés

tsegbaya
%d blogueurs aiment cette page :