18 juillet 2019
Soleil FM

Education : l’ASEG publie un rapport accablant sur l’impact de trois mois de grève

Guinée société Infos

‘’ L’Ecole guinéenne en rhume, impact de trois mois de grève ‘’, c’est le thème débattu ce mercredi par L’Association Scolaire et Estudiantine de Guinée. Elle l’a fait savoir dans une déclaration tenue à son siège à Gbessia. Interpeler le gouvernement et le SLECG à honorer leur engagement était l’objectif de cette rencontre.

C’est un rapport de 13 pages élaboré par la structure ASEG sur la base de témoignage et d’enquête durant la période de grève. Pour le président de cette structure, leur préoccupation est de mettre fin aux querelles dans le système éducatif guinéen. « Vous savez que la constitution guinéenne en son article 10 donne le droit de manifester à toutes les couches. Mais ce droit a été abusé cette année. Les enseignants ne sont pas dans des meilleures conditions de vie c’est sûr, nous voulons mème qu’ils soient payés au-delà de ce qu’ils demandent. Mais pour l’avenir de la Guinée que nous sommes, il faudrait que les autorités confrères avec les syndicats pour mieux règlement ce droit », a déclaré Kabinet Keita.

Fustigeant le niveau académique et pédagogique des contractuels au cours de la crise qu’a connu récemment le système éducatif surtout dans les écoles publiques, l’ASEG demande aux autorités et à tous les acteurs évoluant dans ce système, un prolongement de calendrier scolaire. Ceci pour permettre d’harmoniser les cours entre les établissements publics et privés.

« Aujourd’hui les écoles privées sont à 43 pourcents au primaire et 45 au niveau secondaire elles sont largement dans les recommandations, contrairement aux écoles publiques qui sont entre 6 à 7. Face à cela, nous avons demandés à ce que les candidats nationaux viennent de lundi au dimanche et au lieu de 6 heures de cours qu’ils passent désormais à 8 heures. Et les dimanches de 8heures à 12H », indique t-il.

Pour éviter d’éventuelles crises au sein de  l’école guinéenne, l’Association Estudiantine et Scolaire de Guinée, demande aux parents d’élèves, enseignants , autorités et élèves, la mise en place d’une commission mixte de prévention et de gestion convenable.

SAMUEL DUOLAMOU

 

Articles Similaires

Tabaski 2018 : pas d’affluence dans les salons de couture et de coiffure

tsegbaya

Yomou/ la préfecture coupée du reste de la région : le CCDI brise le silence et menace

tsegbaya

Semaine Mondiale de l’allaitement maternel : d’où vient-elle ?

tsegbaya

Compte-rendu du conseil des ministres du 12 juillet 2018

tsegbaya

« Alerte, la Côte-d’Ivoire est en danger: Allassane Ouattara prépare une réconciliation piégée », dixit Anderson Loa

tsegbaya

Examens 2018 : « qu’on nous sorte les vrais résultats », dixit Aboubacar Soumah du SLECG

tsegbaya