23 janvier 2020
Soleil FM

Education : « Les enseignants du privé sont entrain de tirer le diable par la queue », dixit Michel Pépé Balamou

Guinée société Infos

Le syndicat national de l’éducation a tenu une conférence de presse ce mardi à la maison commune des journalistes. Ce syndicat nouvellement créé défend les droits enseignants du secteur privé.

C’est dans le but de résoudre les problèmes communs des enseignants, que le camarade Michel Pépé Balamou souhaite collaborer avec les autres associations syndicales. Il confirme que  « nous avons déjà adressé des lettres à toutes les structures syndicales évoluant au niveau du système éducatif guinéen, et même des centrales syndicales pour leurs dire que nous existons et nous comptons collaborer avec elles. Donc nous avons déjà rencontré le Syndicat national autonome des enseignants et chercheurs du supérieur, nous avons d’autres démarches encore en cours ».

Il a aussi parlé des difficultés des enseignants qui évoluent dans les écoles privées.  « Les enseignants du privé sont entrain de tirer le diable par la queue. Depuis le mois de mai jusqu’à date, ils n’ont reçu aucun sou de la part des fondateurs, qui leurs font travailleurs neuf mois pour les faire payer huit mois. Les jours fériés, les périodes de manifestation pendant les grèves et les congés ne sont pas payés. Voila tant d’autres problèmes que nous, nous allons poser au niveau de la partie gouvernementale, pour qu’il ait un œil regardant vers ces enseignants qui constitues les 75 pourcent »

Au cours de la rencontre, le conférencier a dénoncé les recrutements  qui  se font par affinité dans les établissements publics. Selon lui, « le recrutement ne se fait plus sur la base de la compétence, parce qu’avant c’était les tests qui se faisaient pour choisir les professeurs. Aujourd’hui vous avez deux groupes d’enseignants, il y a un groupe qui est venu par conviction et l’autre par nécessité parce que l’éducation est devenue un foutoir. C’est la porte d’entrer à la fonction publique ».

Pour que tout obstacle soit levé dans l’éducation guinéenne, le secteur mérite d’être assaini a-t-il conclu

 

Aminata Camara

Articles Similaires

Nouvelles actions de protestation contre la hausse du prix du carburant : les forces sociales déclinent le nouveau calendrier (Copie)

tsegbaya

La Croatie élimine la Russie aux tirs au but (2-2, 3-4 aux tirs au but)

admin

Fitbit’s first smartwatch can now make payments in the UK

admin

Kamsar: un accident de la route fait 8 morts dont 2 enfants

tsegbaya

Moustapha Naité: ‘’En 7 ans nous avons plus qu’en cinquante ans dans les TP’’

tsegbaya

Enseignement supérieur : le ministère annonce le début des opérations d’orientation

tsegbaya
%d blogueurs aiment cette page :