23 juillet 2019
Soleil FM

Elimination du Syli de la CAN Egypte 2019 : Antonio Souaré fait porter le chapeau à Paul Put

Infos sport

Apres l’élimination de l’équipe de la Guinée en huitièmes de finale de la coupe d’Afrique des nations, le président de la fédération guinéenne de football demande à Paul Put de faire un rapport détaillé de la compétition. Il a aussi déploré le comportement du staff technique de l’équipe.

Deux défaites, une victoire et un match nul, c’est le bilan de l’équipe guinéenne en phase finale de la coupe d’Afrique des nations Egypte. Après son dernier match face à l’Algérie qui s’est soldé sur un score de trois buts à zéro, Mamadou Antonio Souaré affirme qu’il y a eu des manquements à plusieurs niveaux. « Mon constat est que j’ai dit au Coach de nous dire qu’il n’a plus la main sur équipe. Deuxièmement, c’est anti-professionnel qu’un match qui se joue à 21 heures et qui se termine à minuit, le matin qu’on vienne nous dire que tout le staff a disparu. C’est du jamais vu dans le football. Je ne l’ai jamais vu dans l’histoire de football. Sa réponse ne m’a pas satisfait pour dire que lui-même, qu’il n’était informé et que ces gens-là lui ont envoyé un texto à une heure du matin qu’ils vont partir malgré son insistance. Cela est un manque de respect et une irresponsabilité qui ne dit pas son nom ».

A en croire le président Antonio, la fédération n’a jamais imposé un joueur au sélectionneur Paul Put. « Depuis que tu es là, nous on ne t’a jamais imposé un joueur mais comment tu peux choisir des joueurs sans pression et le lendemain tu dis que c’est la faute au gardien devant les journalistes ? Tu amènes les joueurs, tu les boudes dans une compétition, est-ce que c’est faisable ? », dira-t-il.

Dans l’histoire du football guinéen, Paul Put a été le sélectionneur le mieux traité. « En Guinée, de l’indépendance à aujourd’hui, aucun entraîneur guinéen n’a eu le traitement que Paul a eu. Quelqu’un qui a amené plus de 17 personnes. Même l’appartement qu’il a, il n’aura pas ça en Europe. Son appartement nous coûte 6 mille euros par mois ce qui fait 60 millions de francs guinéens par mois. »

 

Pour finir, Antonio demande à Paul Put de « de faire son rapport. Et s’il n’y a pas de rapport, nous nous prendrons toutes nos responsabilités. Mais le football guinéen marchera car ça ne dépend pas de quelqu’un »

 

KABA KOUYATE

Articles Similaires

Le programme d’Africa Oil Week s’enrichit encore

tsegbaya

Affaire Michael Cohen : Trump tremble !

tsegbaya

An 60 de l’indépendance : Alpha Condé à Kaloum pour le dépôt de la gerbe de fleur à la place des martyrs

tsegbaya

Célébration de la fête du 28 septembre: le PRPAG passe en revue l’historique de cette date

tsegbaya

Mondial-2018/Belgique – Un exploit qui ne doit rien au hasard

admin

Jean-Raphaël Chaponnière : « Les Brics en Afrique, c’est d’abord et surtout la Chine »

tsegbaya