24 février 2019
Soleil FM

Enseignement supérieur : Yéro Baldé dresse le bilan des 8 dernières années

Guinée économie Infos

L’accès à l’institut de journalisme de Kountya sera désormais sélectif. C’est le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique qui a donné l’information ce lundi 04 février 2019 au cours d’une conférence de presse à Kaloum. Une rencontre au cours de laquelle Abdoulaye Yéro Baldé a fait le bilan de son département durant les huit dernières années. Cette conférence de presse s’inscrit dans le cadre des séries de présentations de bilans des membres du gouvernement. La rencontre de ce 4 février est la cinquième sortie d’un ministre.

A l’entame de sa communication le patron de l’enseignement supérieur a dressé dans un exposé les grandes reformes entreprises par son ministère durant les huit dernières années. Une communication suivie par le débat au cours duquel plusieurs interrogations ont été posées.

Selon le conférencier, la restriction de l’accès à l’institut de Kountya vise à mieux professionnaliser le secteur de l’information et de la communication. Désormais n’auront accès à cet institut que les plus méritant ‘’ La profession de journalisme est un métier noble nous faisons en sortes que n’auront accès à l’ISIC de Kountya que ceux qui ont la mention très bien. Pour le moment nous sommes en train de voir comment introduire le master dans cette université.’’

Depuis son lancement du recensement des étudiants tant dans le public qu’au privé, le gouvernement a pu mobiliser une bagatelle de 300 milliards de francs guinéens. Le montant doit permettre au département d’investir dans d’autres domaines note le ministre. ‘’ Tout le monde doit se battre pour qualifier le système éducatif. Nous sommes d’accord que tout n’est pas rose c’est vrai mais il ne faut pas que les gens pensent que rien n’a été fait nous voyons les efforts que font les étudiants de Dubreka ceux de Kindia et de Dalaba dans le cadre de la recherche scientifique’’.

Dix ans après l’expérimentation du système LMD dans les institutions d’enseignement supérieur, le ministre dresse le premier bilan. ‘’ Nous sommes en train d’étudier les programmes enseignés dans ce système, les forces et les faiblesses pour voir ce qui a marché. Mais ce que nous disons le LMD n’est pas le problème c’est peut être sa mise ne application peut faire défaut’’.

 

MLYansané

 

 

 

  

 

Articles Similaires

Crise socio-politique en Guinée : le RPG Arc-en-ciel appelle à l’unité nationale

tsegbaya

Alpha Condé ne peut gouverner que dans le désordre, selon Cellou Dalein Diallo

tsegbaya

Conakry ville-propre : Lambanyi toujours à la tâche !

tsegbaya

Education : La première édition du forum de l’excellence des écoles franco-arabe ouverte à Conakry

tsegbaya

Kémitisme : tendance ou idéologie ?

tsegbaya

Environnement : Réunion préparatoire du groupe Afrique en prélude du lancement de la COP 14 de la diversité biologique

tsegbaya