25 avril 2019
Soleil FM

Faits de société : Les causes et l’influences du divorce sur les enfants

faits divers Infos

Le divorce, un phénomène millénaire et quasi-universel qui prend de l’ampleur aujourd’hui en Guinée.  Une issue pour des couples qui vivent des difficultés grandissantes ayant pris une tournure incertaine. Une pratique qui a des influences sur les enfants.

Le divorce, l’acte qui dissout un couple légalement marié. Un phénomène qui bat son plein en Guinée, explique Sékou Oumar Magassouba, sociologue : « le divorce est un phénomène qui ne touche qu’un couple légalement mari. Les causes du divorce sont en deux niveaux à savoir les causes majeur ; l’infidélité, l’incapacité au couple de faire un enfant, l’alcoolisme de l’un des conjoints et un autre phénomène qu’on ne doit pas ignorer c’est l’indisponibilité des couples liés à leurs agendas professionnels pour les causes mineurs il y’a l’incomparabilité d’humeur et un autre facteur qui n’est pas du tout à sous-estimé c’est sont les critères du choix du conjoint ».

En Islam, le divorce est autorisé quand l’un des conjoints ne respecte pas les règles religieuses : « le divorce, c’est le dernier recourt aux yeux des musulmans. Lorsqu’il n’y’a pas entente entre les couples, si on a essayé tous les moyens pour la réconciliation et qu’on voit que rien n’est possible, l’islam recommande le divorce. Donc en islam si l’un des conjoints ne respecte pas les droits d’autrui, le divorce est admis », indique Saidou Diallo, chroniqueur.

Chez les chrétiens, le divorce n’est pas approuvé mais malgré cela est pratiqué par les hommes. Mais en cas de problème majeur, l’Eglise recommande la séparation des corps, le temps de discussion et médiation selon cet homme catholique : « Dans l’Eglise catholique, le divorce n’est pas accepté, c’est ce qu’on appelle l’indissolubilité du mariage. Mais lorsque la vie devient pratiquement impossible pour les couples, l’Eglise a une solution intermédiaire qu’on appelle la séparation des corps », dira pour sa part prêtre Cécé Kolié.

Fanta Traoré est enfant de parents divorcés :« c’est une histoire alarmante pour moi. Vu que mes parents se sont séparés depuis 7 ans, et j’étais toute petite. J’avais besoin de l’amour de mon père et également ma mère aussi. Malgré qu’ils venaient me voir par intermittence mais vraiment cette étape n’a pas était facile pour moi », a-t-elle témoignée au micro de Soleilfmguinee.net

Pour rappel, le divorce peut être dû au manque de communication et de reconnaissance dans les couples. Il est perçu comme un désagrément social.

 

BINTOU DOUMBOUYA

Articles Similaires

Noyade à Taouyah : Diallo Alpha Omar, un héros parti à jamais !

tsegbaya

La mauvaise haleine : source de stigmatisation dans la société

tsegbaya

Installation des exécutifs communaux : violences à Kouroussa

tsegbaya

Affaire port de Conakry – le gouvernement rassure que le port autonome n’a fait l’objet d’aucune cession

tsegbaya

Guinée : Bilan 2018 du ministère des transports

tsegbaya

Guinée-Equatoriale : le président Obiang Nguéma décidé à tourner le dos au Franc CFA

tsegbaya