16 juin 2019
Soleil FM

Faits de société : pourquoi les femmes optent pour le pagne africain ?

faits divers Infos

A Conakry tout comme à l’intérieur du Pays la majeure partie des femmes optent pour le pagne africain, interrogée Mahawa Camara indique respecter cette pratique à cause du fait que le vendredi est considéré dans le calendrier musulman comme un jour saint.

« Je m’habille en pagne africain les vendredis parceque le vendredi est un jour sacré dans le calendrier musulman, la femme africaine doit s’habiller décemment, elle doit se respecter, les femmes ne doivent pas porter d’habits transparents ce jour-là, pour ne pas exciter les jeunes », explique t-elle.

Même son de cloche pour Christine Haba cette autre citoyenne malgré qu’elle soit chrétienne, elle dit préféré s’habiller de façon descente comme le font les autres femmes : « Jaime porter les pagnes les vendredis, c’est devenu une question d’habitude, on le fait parce qu’on vit bon nombre de femmes à Conakry le faire le vendredi, donc moi aussi quand c’est vendredi je me mets dans mon petit boubou, dans mon petit pagne pour sortir », s’est-elle justifiée.

Contrairement à ces deux premières, Marguerite Tonguino préfère les jeans tous les jours excepté les dimanches, notre interlocutrice explique cela par une question de style de vie.

« Les Raisons qui me poussent de ne pas m’habiller en pagne les vendredis parceque ce n’est pas mon style de vie, je m’habille du Lundi au Samedi en pantalons et les dimanches, je porte des pagnes africains ce n’est pas dans mes habitudes », pense cette autre.

A retenir qu’on soit vendredi ou lundi la femme doit toujours s’habiller de façon descente pour sa bonne image.

MABINTY KEITA

Articles Similaires

Dubréka : Un présumé trafiquant de pélican mis aux arrêts à Conakry !

tsegbaya

Tout le monde veut devenir Président dans ce pays…

tsegbaya

N’Zérékoré: un enseignant « affamé » tombe devant ses élèves et crée la psychose dans la ville

tsegbaya

Tunisie : Une femme kamikaze se fait exploser

tsegbaya

Communiqué portant levée de suspension des greffiers

tsegbaya

tsegbaya