Soleil FM
Guinée société Infos

Fête de Tabaski : ” j’invite les parents à ne pas remettre les véhicules aux enfants”, plaide Babacar Sarr

Les fidèles musulmans de Guinée et ceux du monde s’apprêtent à célébrer dans quelques heures la fête de L’Aid El Kebir. La période est souvent marquée par d’intenses mouvements de personnes à Conakry comme à l’intérieur du pays. Pour gérer tout ce beau monde, le directeur national de la police routière annonce la mise en place d’un dispositif sécuritaire adéquat pour parer à d’éventuels cas d’accidents de la circulation.

Joint au téléphone ce lundi 20 août 2018 par un journaliste de votre quotidien en ligne Soleilfmguinee.net, Hamidou Babacar Sarr a tenu à préciser en ces termes : « les dispositions prises pour la fête de Tabaski, ce sont les mêmes dispositions prises à chaque fête, notamment pendant, avant et après. Avant, déjà vous avez vu au niveau des grands carrefours de Conakry, tout est dégagé et vous voyez également la présence des forces de l’ordre sur la route. C’est le cas d’Enta. Enta a été dégagé, Matoto, Matoto-Dabompa, tout est dégagé parce que comme vous le savez de ce côté, les bus sont en circulation là-bas. Donc il y’a lieu de sécuriser et les bus et les passagers qui prennent ces bus. Aussi, dégager les endroits envahis par les marchands afin de rendre fluide la circulation. Et au retour également, on va se pointer au niveau de Kagbelen-Km 36 où avec la dégradation de la route, il faut vraiment renforcer la sécurité routière de ce côté », a-t-il indiqué.

Poursuivant, il a également invité les conducteurs à plus de discipline dans la circulation le jour de la fête : « ce qu’il faut retenir, c’est que les commissariats centraux viendront en renfort aux autres services. C’est pourquoi à l’occasion de cette fête, j’invite les parents à ne pas remettre les véhicules aux enfants parce que la première sécurité d’une personne part de la maison. Aux conducteurs, j’invite chacun à la courtoisie, à la discipline et surtout à s’accepter dans la circulation », a ajouté le patron de la sécurité routière.

 

A noter que c’est donc dans un contexte de morosité économique dû à la cherté de la vie, moulée par une période de grandes pluies que les fidèles musulmans de Guinée et d’ailleurs, accueillent la fête de l’Aid El Kébir.

 

TOMOU TRAORE

 

Related posts

« …Si cette mission de la CEDEAO sort une conclusion qui soit contraire au bon sens, contraire à l’état réel du fichier nous n’accepterons pas… » prévient Cellou Dalein Diallo

admin

Insalubrité à Conakry : Dans la gestion des ordures « Souvent on communique très mal »

soleilfm935

Le Parti Guinéen de la Renaissance, favorable à la révision constitutionnelle

tsegbaya