23 juillet 2019
Soleil FM

Floraison des unités de production d’eau à Dabola : le Directeur préfectoral de l’industrie et des PME tire la sonnette d’alarme

Guinée société Infos

Les unités de production d’eau se multiplient en échelle dans la préfecture de Dabola. Un phénomène qui inquiète les consommateurs de ce produit très vital.

Demba Camara Directeur préfectoral de l’industrie et de petites et moyennes entreprises nous explique « toute ces unités ont leurs SCCM délivré par le ministère de commerce, il y’a sept unités industrielles : y’a deux à bisikirima, une unité à dongomè et les quatre autres dans la commune urbaine ».

Dans la même optique il évoque les dispositions prisent contre les producteurs d’eau sans locaux. «  On a enclenché les orientations contre les emballages non identifié  dont vous venez de faire allusion. C’est pourquoi toute ces unités de production d’eau actuellement à Dabola ont leurs locaux pour pouvoir les identifiés en cas de problème ».

Pour Demba Camara avant de mettre ces produits aux marches, il faut des échantillonnages. «  Avant de mettre l’eau sur le marché, les échantillons prélevés sont envoyés à Conakry pour les analyse c’est au retour des bulletins d’analyse qu’on autorise la vente d’eau produit par ces unités industrielles. On n’a jamais autorisé des unités à vendre ces produits sans passer par le contrôle de qualité qui fait des échantillonnages et qu’on amener à Conakry »

Pour cela il invite les producteurs et la population à une bonne utilisation de ces produits « je leur dirais d’observer les conditions hygiéniques concernant l’eau et quant à la population, je les invite à utiliser les eaux produites par ces unités parce qu’elles ont diminué des maladies hydriques à Dabola » En somme l’eau étant une source de vie doit être bien protégée pour éviter les maladies hydriques.

Mamadou Condé correspondant Dabola

Articles Similaires

Google introduces Neural Networks API in DP of Android 8 Developer Review

admin

Obtenir une carte d’identité en Guinée : il faut débrousser jusqu’à 200.000 francs guinéens

tsegbaya

Les « pampers » : les couches pour bébé à haut risque sur l’environnement !

tsegbaya

Fête de Saint Valentin : l’avis croisés des ‘’valentins et valentine’’ de Conakry

tsegbaya

Alpha chez Sydia ce vendredi 10 août : simple visite de courtoisie ?

tsegbaya

BEPC : le vice-maire de la commune de Ratoma lance les épreuves au lycée 2 Lambany

tsegbaya