Soleil FM

Football : l’Ivoirien Yaya Touré se retourne à nouveau à l’Olympiakos

  • Accueil
  • sport
  • Football : l’Ivoirien Yaya Touré se retourne à nouveau à l’Olympiakos
Infos sport

Le vivra-t-il comme un retour aux sources ? Douze ans après l’avoir quitté, Yaya Touré retrouvera cette saison le club grec de l’Olympiakos. La formation d’Athènes a annoncé l’arrivée du joueur ivoirien de 35 ans, en provenance de Manchester City, dimanche 2 septembre sur son compte Twitter.

Libre de tout contrat après huit années passées en terres mancuniennes, Yaya Touré avait un temps été espéré à West Ham, toujours en Angleterre, où il aurait pu rejoindre son ancien entraîneur de Manchester City Manuel Pellegrini. Mais c’est finalement au Pirée, le port d’Athènes, qu’il tentera de poursuivre une carrière débutée à l’ASEC Mimosas en 1996, alors qu’il n’était que junior.

Après un passage en Belgique (2001-2004, sous l’impulsion du Français Jean-Marc Guillou) puis en Ukraine (2004-2005), c’est déjà dans la capitale grecque qu’il s’était révélé au haut niveau européen. Lors de la saison 2005-2006, l’Olympiakos remporte avec son milieu de terrain le doublé coupe-championnat, tandis que la sélection nationale ivoirienne atteint la finale de la Coupe d’Afrique des nations 2006.

La crème de la crème catalane

Alors qu’il vient de participer, en 2006, à sa première Ligue des champions (élimination en phase de poule) et à sa première Coupe du monde en Allemagne (élimination en phase de poule), Yaya Touré prend le chemin de Monaco, pour trois ans et 5,5 millions d’euros. Il n’y passera qu’une année, pâtissant de relations difficiles avec ses entraîneurs. Un mal pour un bien : dès la saison 2007-2008, il rejoint le FC Barcelone.

L’Ivoirien étoffe alors largement son palmarès : joueur ivoirien de l’année 2008 et 2009, Ligue des champions 2009, championnat d’Espagne 2009, coupe d’Espagne 2009, Coupe du monde des clubs 2009, supercoupe d’Espagne 2009, supercoupe de l’UEFA 2009, championnat d’Espagne 2010. Toutefois, l’épopée de Yaya Touré en Espagne prend fin à l’été 2010.

Replacé défenseur central, bloqué par Gérard Piqué au milieu de terrain et moins utilisé par l’entraîneur Pep Guardiola, il prend la direction de l’Angleterre, où ses qualités physiques et sa polyvalence promettent de faire merveille. Le 2 juin 2010, il signe un contrat de cinq ans pour Manchester City à 32 millions d’euros, rejoignant son frère Kolo, au club depuis 2009.

Citizen Yaya

Touré remporte son premier titre avec Manchester City dès sa première saison en mettant la main sur la FA Cup 2011. En 2012, le club mancunien parvient à remporter son premier titre de champion d’Angleterre depuis quarante-quatre ans ainsi que le Community Shield, et Yaya Touré atteint, la même année, la finale de la CAN 2012 avec la Côte d’Ivoire.

En 2014, Touré remporte un deuxième titre de champion d’Angleterre en trois ans, avant de remporter la CAN 2015. Désigné meilleur joueur africain en 2011, 2012, 2013 et 2014, il est nommé au Ballon d’Or à quatre reprises, en 2009, 2012, 2014 et 2015. Retraité international depuis le 20 septembre 2016, pour « passer le témoin aux plus jeunes », il pâtit toutefois de l’arrivée de Pep Guardiola au club mancunien.

Retour à l’Olympe ?

Lors de la saison 2017-2018, lors de laquelle Manchester City remporte le championnat d’Angleterre, l’Ivoirien ne joue ainsi que 17 matches, contre 31 la saison précédente et 47 en 2015-2016. Poussé vers la sortie par son entraîneur espagnol, Yaya Touré vit mal sa situation. Début juin 2018, il évoque même les « problèmes » de Guardiola « avec les joueurs africains ».

«Il fait semblant de ne pas en avoir , car il est trop intelligent pour se laisser piéger. Mais le jour où il alignera une équipe au sein de laquelle on retrouvera cinq Africains, pas des naturalisés, promis, je lui enverrai un gâteau ! », déclare l’Ivoirien à France Football. Le Catalan incriminé niera quelques jours plus tard. Mais la situation semble inextricable : en fin de contrat, Yaya Touré ne peut rester.

À la recherche d’un nouveau défi, Yaya Touré avait ces derniers mois fait l’objet de nombreuses spéculations. Un temps annoncé à l’Olympique de Marseille puis à l’OGC Nice et à West Ham, il a finalement choisi l’Olympiakos. Accueilli en star à Athènes dimanche 2 septembre, il y aura fort à faire. Troisième du championnat grec la saison dernière, le club aspire à retrouver le sommet de l’Olympe (et la Ligue des champions) le plus rapidement possible.

 

Source : Jeune-Afrique

Articles Similaires

Conakry : le Gouverneur Mathurin Bangoura déterminé à mettre fin aux crimes et violences sur l’axe Le Prince 

tsegbaya

MEEF – les préparatifs de la COP24 se poursuivent au ministère de l’environnement des eaux et forêts

tsegbaya

Crise socio-politique en Guinée : le Bloc Libéral de Faya Millimono veut faire une grève de la faim

tsegbaya